Replay du lundi 3 juin 2019

Vous n'allez jamais au bout de vos projets

Découragée
Découragée © Getty - Blend Images

Philippe de Nangis nous pose la question suivante : « J’ai toujours plein de projets en cours. Tout démarre toujours bien, mais je me rends compte que je ne vais pas jusqu’au bout. J’ai tendance à me décourager facilement, ou à changer d’idée et à repartir sur un autre projet. Pouvez vous m’aider à comprendre ce qui se passe et changer çà ? »

Qu’est ce qui fait que l’on peut se décourager aussi facilement ?

Le découragement peut apparaître par exemple lorsque nous avons l’impression que nous n’avons plus prise sur les événements ? Ou bien lorsque nous sommes dépassés parla quantité de choses à faire. D’où l’importance de préparer vos projets avant de vous y lancer. En commençant par vous interroger sur votre motivation profonde.

Beaucoup de personne se lancent dans des projets ou dans des activités par conformisme, pour faire comme les autres, ou pour devenir raisonnable. C’est typique avec les inscriptions au club de sport ou les régimes mais on voit que la motivation n’est pas assez solide sur la durée. Et le découragement apparaît assez rapidement… 

Une autre explication au découragement : c’est la peur de l’échec. Se lancer dans un projet, c’est prendre le risque de ne pas y arriver brillamment. Pour éviter de se confronter à un résultat final moyen ou raté, certaines personnes (qui sont en réalité des perfectionnistes masqués ) se mettent à douter, et elles choisissent d’abandonner en cours de route. En fait, ce comportement est en lien avec un manque de confiance en soi et une estime de soi fragile. La personne se décourage en pensant qu’elle n’a pas toutes les capacités ou qu’elle n’est pas assez bonne. 

Enfin, il arrive aussi que certaines personnes se lancent dans plein d’activités qu’elles ne finissent jamais, car elles cherchent juste à se sentir très occupées, voire débordées.Pourquoi ? Car elles redoutent l’inactivité. Elles cherchent à fuir leur peur du vide ou une angoisse de la solitude. Au fond, ce n’est pas tant d’arriver au bout du projet qui est important que d’avoir été très occupé par pleins d’idées.

Qu’est ce que vous nous conseillez si on veut vraiment réussir à aller au bout d’un projet ? Comment limiter les risques d’abandon ? 

Je vous propose de procéder à une préparation en 3 étapes. D’abord, prenez le temps de vous interroger sur le sens de votre projet : en quoi est ce qu’il est important de vous y lancer maintenant ? Quels sont vos bénéfices à entreprendre ce nouveau projet ? Ne négligez pas cette première étape pour sonder votre motivation de façon authentique.

Ensuite, vous allez envisager tranquillement tous les inconvénients à vous lancer dans ce projet maintenant : Prenez bien le temps de les lister. Nous avons tendance au départ à minimiser les inconvénients d’un projet à mener. Mais ils existent. Vérifiez si malgré ces inconvénients, vous voulez vraiment maintenir votre engagement dans ce projet.

Troisième étape : faites un plan de votre projet avec les grandes étapes pour avoir une vision d’ensemble. Pour chaque étape, notez les obstacles éventuels. C’est une manière de vous préparer aux difficultés éventuelles et mieux les surmonter.

Ensuite, lancez vous ! Félicitez vous lorsque vous franchissez chaque étape et mesurez le chemin parcouru pour vous stimuler à continuer.  Pour finir, je dirais que se sentir découragé par moment, c’est normal.

Et être découragé ça ne veut pas forcément dire renoncer. C’est une baisse de régime temporaire. Tous les grands entrepreneurs ont connu le découragement, et ils ont aussi appris à l’accepter pour le dépasser et aller au bout de leur projet.

Mots clés: