Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Planification excessive
Planification excessive © Getty - Photographer is my life

Vous planifiez tout et tout le temps

Diffusion du mardi 8 janvier 2019 Durée : 3min

Céline de Neuilly-sur-Marne nous pose la question suivante : « Je suis obsédé par le fait d’avoir besoin de tout planifier : je fais des listes pour organiser chaque événement : les week-ends en famille, les diners entre amis, ou mon planning de la semaine. Tout le monde trouve que je planifie trop ! D’où me vient cette habitude  et comment réussir à moins planifier toute ma vie ? »

Qu’est ce qui peut expliquer un tel besoin de tout planifier ?

Le stress qui nous envahit ! Lorsque nous avons beaucoup de choses à faire, nous pouvons vite nous sentir débordés, voire dépassés. Alors le stress monte en nous et nous cherchons absolument à le faire descendre.  C’est donc une des premières fonctions de la planification systématique : faire baisser la pression intérieure en la repoussant à l’extérieur : En faisant des « to do lists » par exemple, vous mettez ce qui est dans votre tête à distance, sur le papier, pour en avoir une vision globale. Cette stratégie permet de se soulager et de reprendre la main sur la situation, de façon plus organisée et donc efficace.

Là où cela peut être problématique ( souvent plus pour votre entourage), c’est lorsque ce besoin de tout planifier devient obsessionnel. Vous voulez garder la main sur tout. Dans ces cas là, planifier répond souvent à un besoin de perfection et de contrôle. Inconsciemment, la personne cherche à éviter toute erreur, tout oubli pour éviter tout reproche et toute déception. C’est comme si une petite voix intérieure lui disait « si tu fais quelque chose, ça doit être fait parfaitement ! ». La pression qu’exerce cette petite voix, se fait la plupart du temps à l’insu de la personne qui ne fait qu’obéir à cette injonction.

Et puis il peut y avoir un dernier bénéfice à avoir tout bien planifié et réussi : Les autres vont peut être vous féliciter et vous allez en tirer une certaine reconnaissance ! Et la reconnaissance positive,c’est toujours bon à prendre !

Est ce qu’il est quand même possible d’apprendre à moins planifier ?

C’est possible,  à condition de vraiment le vouloir ! Si vous êtes un champion ou une championne de la planification, vous n’allez pas lâcher ce talent ( besoin) du jour au lendemain. Je vous propose de tester les choses en choisissant pour quel petit événement vous allez accepter de moins planifier. Une fois que vous avez décidé la chose que vous n’allez pas planifier, vous allez vous donner une liberté d’agir autrement ( on appelle çà une permission ) par exemple celle de vous appuyer sur quelqu’un d’autre pour organiser cet événement.

Par exemple, pour la sortie du week end prochain, dites vous consciemment « Je ne suis pas obligé de tout organiser seul, je peux demander du soutien.  Et tout n’a pas besoin d’être parfait. Place à un peu d’imprévu…»

Acceptez de déléguer, de passer la main exceptionnellement. Acceptez qu’il y aura peut être un petit raté dans l’organisation du we prochain, un petit oubli ou un imprévu. L’événement ne sera pas raté pour autant. C’est un exercice difficile au départ, car vous allez avoir à résister à votre besoin de tout contrôler, mais c’est en vivant _u_ne première expérience réussie que vous constaterez que c’est possible.

Vous l’avez compris, pour cesser de tout planifier, il faut accepter de s’appuyer sur les autres, de leur faire davantage confiance. Ca peut vous apporter beaucoup de soulagement, mais ça veut dire aussi prendre le risque que les choses soient moins bien organisées qu’avant. Et çà, est ce que vous allez le supporter ?