Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Un couple boude
Un couple boude © Getty - Kathleen Finlay

Vous vivez avec un boudeur

Diffusion du vendredi 7 juin 2019 Durée : 3min

Sophie de Bièvres nous pose la question suivante : « Je suis en couple avec mon copain depuis 2 ans. J’ai remarqué qu’il a tendance à bouder facilement quand il n’est pas content. Au début je ne disais rien, mais maintenant cela m’agace et je m’énerve vite. Mais je vois bien que cela n’arrange rien. Comment faire pour qu’il arrête de bouder pour un oui ou pour un non ? »

Tout d’abord, ça correspond à quoi la bouderie ?

Bouder c’est un comportement que certains enfants ou certains adultes manifestent lorsqu’ils sont en colère (lorsqu’ils sont contrariés, déçus ou vexés). Au lieu d’exprimer de façon authentique leur émotion, ils font la tête. C’est leur manière de protester sans se faire rejeter : ils cherchent à culpabiliser l’autre pour l’inviter ensuite à faire des efforts pour prouver son affection.

Je le disais : C’est une habitude prise dans l’enfance lorsque l’enfant n’est pas autorisé ou encouragé à exprimer ses émotions de façon claire. À l’âge adulte, la personne continue malgré elle à agir sur ce modèle car elle reste incapable d’exprimer ce qu’elle ressent de façon explicite.

On dit qu’il peut exister deux sortes de boudeurs : les boudeurs hypersensibles qui s’enferment dans le silence car ils se vexent facilement et ils ont besoin de le cacher. La bouderie, c’est pour eux avant tout un mécanisme de défense. Ils ont peur d’être jugé, ils ont peur de déplaire ou qu’on se moque de leur sensibilité.

Et puis il y a les boudeurs plus manipulateurs : ceux là utilisent la bouderie comme stratégie pour prendre l’ascendant sur leur entourage. Ils veulent mettre les autres mal à l’aise : ils les amènent à douter d’eux mêmes. Ils cherchent soit à les punir soit à obtenir d’eux des preuves d’amour.

Bouder, c’est évidemment une attitude risquée sur le long terme car ça crée des tensions relationnelles. Et les proches du boudeur finissent en général par se lasser et devenir eux mêmes agressifs.

Alors qu’est ce qu’on peut faire quand on est face à un boudeur comme c’est le cas de notre auditrice ?

Vous n’allez pas pouvoir devenir son thérapeute pour l’aider à grandir. Mais vous pouvez au moins aborder le sujet avec lui. Quand votre compagnon se met à bouder, vous pouvez par exemple lui dire que vous voyez qu’il boude, et que vous attendez qu’il exprime à présent clairement ce qui se passe.

Patientez, restez calme et déterminée, et attendez sa réponse. C’est une façon de lui demander d’accéder à un autre mode de communication sans agressivité ni chantage. Face à votre calme, le boudeur pourrait commencer à s’ouvrir. Si ça ne fonctionne pas, ne rentrez pas pour autant dans son jeu en vous agaçant : c’est souvent ce que le boudeur espère provoquer chez vous pour vous culpabiliser de ce qui s’est passé. Là encore, restez calme,

et dites lui que vous n’appréciez plus son mode de communication : Proposez lui d’avoir un échange d’adulte à adulte quand il se sentira prêt. N’insistez pas et passez à autre chose en partant.

L’agresser serait une façon de lui faire perdre la face. Au contraire, aidez le à prendre du recul en lâchant prise sur ce qui vient de se passer.

Rappelez vous enfin : il n’y a que la personne elle même qui puisse décider de changer son comportement. Et elle le fera que si elle y a un intérêt : par exemple, si elle constate que sa bouderie ne produit plus l’effet escompté.Si vous ne montrez plus de culpabilité ou d’agacement, votre boudeur se sentira seul dans sa bouderie et il commencera peut être à changer d’attitude, en exprimant ses émotions, ou en souriant de sa bouderie : ce qui serait déjà le début du changement.