Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Une freeelance
Une freeelance - Mapodile

Vous voulez travailler à votre compte

Diffusion du jeudi 6 juin 2019 Durée : 3min

Léa de Bonneuil-sur-Marne nous pose la question suivante : « J’ai 42 ans. Je ne supporte plus la vie de salariée en entreprise.J’ai la sensation d’avoir fait le tour de mon boulot actuel. J’ai envie de m’installer à mon compte avec une reconversion dans un métier plus artistique. Je ne sais pas très bien comment m’y prendre : pouvez vous m’aider ? »

C’est un grand virage de passer de salarié à travailleur indépendant : qu’est ce que vous nous conseillez pour réussir cette transition ?

Eh bien, je vous conseille de distinguer 2 aspects :Le coté pratique réaliste et le coté psychologique.Prendre un tel virage professionnel, quel que soit le métier à venir,ça se prépare minutieusement, car il ne suffit pas d’être très motivé pour que ça marche à coup sûr.Sur le coté pratique, la première étape, c’est de clarifier votre projet, comme on clarifie un objectif. Quel métier voulez vous exercez,et dans quel contexte ?

Ensuite, faites un bilan de vos connaissances et de vos compétences pour exercer ce métier. C’est le moment d’évaluer si vous avez besoin de vous former, d’obtenir un nouveau diplôme éventuel. Si c’est le cas ,il vous faut mesurer le temps et la faisabilité matérielle, financière de l’opération. Prenez contact avec des organismes de formation, et voyez si votre projet est bien compatible avec votre situation personnelle et financière actuelle. C’est dans cette étape que vous aurez besoin aussi de rencontrer des professionnels de votre futur métier ou des spécialistes de la reconversion pour évaluer la viabilité de votre projet. La phase étude de marché est notamment essentielle pour mesurer vos chances de succès.

Voilà pourquoi, il est déconseillé de faire les choses dans la précipitation : beaucoup de personnes se lancent un peu vite dans leur projet de reconversion car elles sont très pressées de sortir d’une entreprise ou d’un contexte qui les oppresse. Ne tombez pas dans le piège de faire les choses trop vite.

Et sur le plan psychologique, comment  savoir si on est « fait » devenir son propre patron au lieu d’être salarié ? 

Eh bien, pour çà,  je vous propose d’explorer 3 questions

  • Pouvez vous accepter l’incertitude face à l’avenir ? Comment allez vous supporter de ne pas savoir quel sera votre chiffre d’affaire et votre salaire dans les prochains mois ? C’est important de vous souvenir qu’un indépendant n’a pas de garantie de salaire la plupart du temps et surtout au début du lancement de son activité. Voyez si vos besoins de sécurité peuvent cadrer avec ce statut. 
  • Aimez vous relever des défis et sortir des horaires classiques ? En tant que jeune entrepreneur, vous allez devoir passer beaucoup de temps à vous faire connaître, à répondre à des demandes et créer votre réseau.Etes vous prêt à consacrer du temps et de l’énergie à votre projet, peut être au détriment d’autres priorités actuelles ? Pesez bien le pour et le contre.
  • Aimez vous le contact avec les autres et notamment avec des inconnus ?

Un indépendant est une personne qui va faire beaucoup de relationnel, sans rendre de compte à un supérieur. Il part à la rencontre de ses clients, de ses partenaires et il doit savoir nouer des relations pour développer son business et fidéliser une clientèle. Voyez si vous êtes assez autonome et sociable pour cet aspect des choses. Vous le voyez, devenir indépendant à l’occasion d’une reconversion professionnelle, c’est un grand changement de vie.Voilà pourquoi il est souvent intéressant de vous faire accompagner par un coach ou un conseiller spécialiste du sujet. Renseignez vous autour de vous, sur internet, ou dans les chambres de commerce.Parlez en aussi autour de vous : il y a surement des gens qui ont franchi le cap et qui pourront partager avec vous le fruit de leur expérience.