Replay du vendredi 11 juin 2021

Charlotte de Turckheim : "L'odeur de la pluie sur le goudron chaud me manque"

- Mis à jour le

Des cours Simon au cours Périmony jusqu'à ses débuts au café de la gare avec Coluche, Charlotte nous fait découvrir son Paris. Celui de son adolescence mais aussi son Paris professionnel, familial et secret.

Charlotte de Turckheim
Charlotte de Turckheim © Getty

De sa découverte du BHV Marais quand elle avait 16 ans et dont elle est fan en passant par le marché Saint-Pierre qu'elle adore, notre invitée se raconte lors d'une balade dans Paris avec Eric Bastien. Mesdames et messieurs, bienvenus dans le Paris de Charlotte de Turckheim. 

Paris Cours Périmony et Simon

Dans les années 70, Charlotte de Turckheim s'inscrit au cours Périmony puis, plus tard, au cours Simon. Le moins que l'on puisse dire, c'est que sa passion du théâtre a pris le pas sur sa découverte de la ville : "Toutes ces années là, on vivait à l'intérieur. On ne vivait pas dans la ville, on vivait à l'intérieur. On ne vivait pas dans la ville. On était dans des théâtres, dans des salles de cours... Je ne suis quasiment pas partie en vacances pendant 10 ans. La seule chose qui m'intéressait, c'est de faire du théâtre".  

Paris Branchouille

Les brunch, lunch, rooftop ou encore afterwork ne font pas partie du vocabulaire de Charlotte de Turckheim : "Ca me fait rire de voir que dès qu'on met un mot anglais, ça fait plus branchouille. Mais je me dit que c'est vraiment pour les couillons quoi". 

Paris Promo

Charlotte de Turckheim : Le dictionnaire de ma vie
Charlotte de Turckheim : Le dictionnaire de ma vie © Radio France

Charlotte de Turckheim publie son autobiographie sous le titre “Le dictionnaire de ma vie” où elle raconte les aspects de sa vie et de sa personnalité dont elle a peu parlé jusqu’à présent : les hommes, ses multiples thérapies, son combat entre gourmandise et minceur, l’orphelinat qu’elle a créé aux Philippines, ses rencontres déterminantes avec Coluche ou avec Zaman, son mari. 

Mots clés: