Replay du vendredi 25 septembre 2020

Nelson Monfort : “Aucune ville au monde ne présente autant de richesses artistiques que Paris”

- Mis à jour le

Nelson Monfort est né à Boulogne-Billancourt à une époque où le 92 n’existait pas encore.

Nelson Monfort et Eric Bastien
Nelson Monfort et Eric Bastien © Radio France -

Nelson Monfort est né à Boulogne-Billancourt mais il a tout de suite habité Paris, du côté de la porte d’Auteuil. Il y est resté de nombreuses années avant de déménager dans le 16e arrondissement. Avec sa future femme, il est parti du côté du 17e, rue Jouffroy. Il se souvient en souriant encore qu’à ce moment-là, ils n’avaient qu’une lampe de chevet. 

Aujourd’hui, il est de retour dans le 16e arrondissement, non loin de la maison de la radio. 

Paris, ça évoque quoi ? Pour Nelson Monfort, Paris est avant tout LA ville lumière grâce à ces nombreux théâtres, spectacles, concerts... Bref tout ce qui accompagne son quotidien. Avec plus de 800 spectacles “en temps normal” par soir, “aucune ville au monde ne présente autant de richesses artistiques, culturelles, théâtrales, musicales... 

Un lieu emblématique ? Aujourd’hui Nelson Monfort n’utilise pratiquement plus la voiture et se déplace beaucoup à pied. Du coup, son quartier de prédilection va de Boulogne à la place de l’Alma avec l’Eglise russe et l'avenue Rapp et la Tour Maubourg en remontant vers Franklin Roosevelt. 

La Tour Eiffel ? Il y est monté plusieurs fois et même à pieds et se souvient d’une sensation extraordinaire. Ce qui se passe le soir avec les éclairages n’a fait que magnifier le monument selon Nelson. D’ailleurs, le journaliste a toujours du mal à croire que la Tour Eiffel devait être détruite au terme de l’exposition universelle de 1889. “Aujourd’hui, elle représente tellement”. 

Un endroit marquant ? La place de la République et les alentours lui plaît énormément, tout simplement par la présence de nombreux théâtres. 

La plus belle salle ? Nelson reconnaît une certaine tendresse pour le théâtre Antoine. Il avait établi un très joli rapport avec l’ancien directeur. Désormais, la salle est gérée par Jean-Marc Dumontet qui a, selon Nelson Monfort, réussi à garder l’atmosphère assez unique du lieu. Le casino de Paris et le théâtre des variétés, où il a joué, ne le laisse pas indifférent non plus. Il se souvient de l’émotion qu’il a ressenti lorsqu’il a découvert les loges. 

Un musée à visiter ? Nelson Monfort conseille le Musée Marmottan dans le 16e arrondissement. Il s’agit d’un musée qui s’est spécialisé dans les impressionnistes et qui a réussi à faire veir des œuvres uniques. Deux expositions par an sont généralement organisées. Nelson ne compte plus le nombre de fois où il s’y est rendu. Actuellement, vous pouvez y découvrir une exposition sur Cézanne. 

Une bonne adresse ? Il s’agit d’un coup de cœur très récent. Il s’agit du Mini Palais, le restaurant du Grand Palais. “On y est très bien accueilli, et pour le quartier, les tarifs sont raisonnables”. 

Être parisien aujourd’hui ? “Être parisien aujourd’hui, consiste à ne pas prendre sa voiture”. Nelson n’utilise plus du tout sa voiture dans la capitale, une façon d’être un “parisien heureux”. 

S’évader de Paris ? Le parc de Saint-Cloud est un endroit qu’il adore. Il peut facilement y passer la journée entière avec sa famille. “On y est extrêmement bien”. Sinon, il y a les parcours de golf, très nombreux dans la région 

Roland Garros décalé ? Durant l’été, les autorités garantissaient de faire le maximum pour maintenir 2 grands événements : le Tour de France et Roland Garros. Pour Nelson, le fait que le tournoi soit décalé n’est pas forcément une mauvaise chose. Du côté météo, les mois de septembre et octobre peuvent êtres très beaux parfois même mieux lai et juin. Donc il est confiant. Par contre le fait d’avoir dû réduire de façon draconienne va probablement rendre les interviews plus tristes. “mais ce qui compte, c’est que le tournoi soit maintenu”. 

Mots clés: