Paroles d'animaux 2012-2013

quand le chien décède

Podcasts :
Rose-marie scottish terrier ecrit dans famoza en kiosque

La plupart de nos compagnons ont une longévité plus courte que la nôtre, c'est une réalité qu'il nous faut accepter. A moins d'opter pour un perroquet dont l'espérance de vie avoisine les 50 ou 60 ans, vous devrez faire face au décès de votre animal. Que la mort soit accidentelle, naturelle ou assistée, la douleur demeure la même, il est toujours trop tôt pour laisser partir l'être tant aimé. Pour gérer au mieux ce moment difficile et qui fait pourtant partie de la vie, prenez le temps de lire ces quelques lignes qui j'espère vous aideront. Oui, c'était le meilleur, oui il est parti trop tôt, oui c'est injuste. Mais il faut continuer, même sans lui. Faire son deuil, c'est accepter le principe même de la vie. Le mieux est de se préparer au départ de son animal. Carine et Frederic Vermorel ( éducateur canin )

Inutile de courir acheter un autre compagnon pour remplacer l'autre. Chaque être vivant est unique et aucun ne pourra prendre la place du disparu. Pour les familles, consultez tous les membres avant de reprendre un animal, certaines personnes ont besoin de plus de temps que d'autre pour faire le travail de deuil et passer à une autre histoire. Précipiter l'arrivée d'un autre animal pourrait engendrer un rejet néfaste, aussi bien pour l'animal que pour la personne endeuillée.