Replay du mercredi 21 octobre 2020

avec Susy Van Antwerpen et Sandrine Rosset-Boulon

- Mis à jour le

Entre transition alimentaire et vers de terre, on se reconnecte à la nature

Affiche du mois de la transition alimentaire, en Isère
Affiche du mois de la transition alimentaire, en Isère

Ce 21 octobre, c'est la journée internationale des vers de terre... Ces lombrics constituent une biomasse considérable : il s'en trouve en moyenne entre 1 et 150 grammes par mètre carré, et jusqu'à 2 Kg dans certains endroits, notamment en France, un des pays les mieux dotés.

Acteurs indispensables au sein de notre écosystème car ils ont un grand rôle fertilisateur des sols (en brassant les nutriments et en stockant le carbone dans le sol), les vers de terre sont victimes du réchauffement climatique. 

Et si on revenait à un mode de production alimentaire plus sain et plus respectueux des sols?

C'est la raison d'être du Mois de la transition alimentaire, depuis le 22 septembre et jusqu'au 31 octobre 2020 dans la métropole grenobloise, le pays voironnais, la Chartreuse, le Grésivaudan, Belledonne, le Vercors et le Trièves. 

De nombreux ateliers, conférences et rencontres sont proposés pour accompagner un retour à des cultures plus respectueuses de l'environnement...

Mais n'est-on pas tout simplement en train de se réapproprier le rapport à la terre qu'avaient nos anciens? Avec, tout de même, une différence de taille: une population qui a nettement augmenté. En 2050, nous devrions être plus de 9,7 milliards sur terre...

On en discute avec Susy Van Antwerpen, la présidente de l'association HOKA et avec Sandrine Rosset-Boulon, accompagnatrice en montagne et co-fondatrice de Belledonne en Marche

Mots clés: