Toutes les émissions

Passion Montagne

le dimanche de 11h à 12h et rediffusion de 18h à 19h

Haute-Savoie
Haute-Savoie

Hommage à Emmanuel Cauchy, le Docteur Vertical

Diffusion du dimanche 8 avril 2018 Durée : 52min

Hommage à Emmanuel Cauchy « le docteur Vertical », par Jean-Michel Asselin

Le 2 avril 2017 dans les locaux de France Bleu, avec Christophe Garnier, nous recevions Manu Cauchy, le docteur vertical… le 2 avril 2018, un an plus tard jour pour jour, Emmanuel partait dans une avalanche, dans le secteur des Aiguilles Rouges. Nous ne le reverrons plus. 

Cette émission « hommage » reprend de nombreux extraits d'interviews de Manu Cauchy réalisés par Sylvia Depierre pour France bleu. Quel plus bel hommage que d’écouter encore une fois cette voix à la fois assurée, chaude où l’on percevait une énergie intarissable. 

J’avais connu Manu en 1990 lors d’une expédition à l’Everest, c’était sa vraie rencontre avec l’altitude, un monde qu’il n’allait jamais vraiment quitter. Guide, secouriste, médecin urgentiste, ce garçon aux yeux clairs, né en Normandie vivait à mille à l’heure. On le voit sans oxygène au sommet sud de l’Everest, mais tout autant en plein cœur du Dolpo alors qu’il est chargé de la bonne santé de l’équipe de cinéma d’Eric Valli qui tourne « Himalaya, l’enfance d’un chef ». 

On le voit coincé au sommet d’une montagne de 6 000 m, et condamné à danser et chanter toute la nuit pour ne pas mourir de froid, on le voit séjourner dans les hauteurs du Sajama en Amérique latine pour réaliser des expériences sur l’hypoxie. On le voit retrouver un alpiniste écossais Jamie Fisher qu’il a arraché à la mort mais qui a perdu ses jambes et ses bras et qui pourtant reviendra faire de la montagne avec Manu. On le voit dans un caisson « hyperbare » à Marseille emmener de jeunes volontaires au sommet de l’Everest (sans bouger de la capitale méditerranéenne : voir le film de Laurent Chevalier l’Everest virtuel…) On le voit créer l’IFREMMONT, pratiquer la médecine, et participer depuis Chamonix aux soins d’Elizabeth Revol rescapée du Nanga Parbat. 

On le voit écrire des polars (Frisson Fatal chez Glénat…) Il fut bien sûr l’éminent docteur Vertical qui prodiguait ses conseils de santé dans le Magazine Vertical. Il fut un ami. Un bel être humain. Nos pensées vont à ses proches, tous ses amis et toutes celles et ceux qu’il a soignés dans cette montagne qu’il aimait. Merci Doc !