Toutes les émissions

Passion Montagne

le dimanche de 11h à 12h et rediffusion de 18h à 19h

le masque Sumit Air
le masque Sumit Air © Radio France

Sumit'Air: un appareil qui permettra d'améliorer l'expérience de vie en altitude

Diffusion du dimanche 16 septembre 2018 Durée : 54min

Vivre mieux l’altitude ? C’est bientôt possible avec le masque Sumit’air des Isérois de « Ox’Up »

En réalité, le slogan que nous a confié notre invité, le guide de haute -montagne Dominique Rillh, un des instigateurs, avec entre autres Laurent Julien, Samuel Vergès et Thomas Rupp, concepteur du  Summit’Air est un peu plus précis : améliorer l’expérience de vie en altitude.

On le sait, en altitude, la pression atmosphérique baisse et cela a pour conséquences de modifier l’apport d’oxygène dans notre sang. Ainsi, au niveau de la mer, ce que les médecins nomment la SAO (saturation en oxygène dans le sang) approche les 100 % mais les choses se dégradent dés que l’on monte sur un sommet : elle n’est plus que de 80 % près du Mont Blanc et peut descendre jusqu’à 50% au sommet de l’Everest. Cette hypoxie entraine des désordres graves : le fameux MAM  (Mal Aiguë des Montagnes )  avec des symptômes de maux de tête, vomissements, essoufflement, perte d’appétit qui peuvent aller jusqu’à l’œdème pulmonaire ou cérébral et entrainer la mort. 

Pour pallier cela, ceux qui fréquentent l’altitude ont imaginé des solutions telles que l’apport d’oxygène artificielle sous pression (les fameuses bouteilles d’O2). On a également des produits médicamenteux et aussi le caisson hyperbar de « recompression ». Tous ces procédés fonctionnent mais ils sont lourds, complexes à utiliser et parfois « impossible » à mettre en œuvre (essayez par exemple de trouver de l’oxygène en Afrique sur le Kilimandjaro !). 

Voici que notre équipe d’OX ‘UP, se basant sur des techniques médicales de réanimation, a conçu un petit masque qui, en agissant sur l’’expiration, permet de rétablir une saturation en oxygène dans le sang des plus correctes. 

A l’arrêt, la personne qui ressent les effets du MAM, installe son masque Summit’Air son et respire normalement, très vite, au bout de 3 ou 4 minutes, on voit la « Sat » revenir à des valeurs plus habituelles. Il faut ensuite respirer par l’intermédiaire de ce masque 30 ou 40 minutes pour se retrouver dans une situation normale ! Un sacré progrès qui encore une fois permettra à des millions de gens (pas seulement aux alpinistes mais à tous ceux qui vivent en altitude) d’améliorer l’expérience de vie en altitude !  

Des essais grandeur nature ont été réalisés sur les flancs du Manaslu (un sommet de plus de 8 000 m ) au Népal et maintenant la petite équipe cherche une entreprise qui saura concevoir un moule pour fabriquer ce masque en silicone (doté d’électronique). A coup sûr on en reparlera :  la mise sur le marché est prévue en 2019. En attendant leur site web on peut les contacter sur rillh@oxup-technology.com

Plus près des cieux à la Salette, deuxième lieu de pèlerinage marial en France après Lourdes

Dans les pâturages de la Salette sous les pentes des montagnes du Gargas, de Chamoux ou des arêtes du Diable se dresse le sanctuaire de la Salette à  1 800 m d’altitude. Face à la majesté de l’Obiou, dominant Corps et le lac du Sautet ce haut lieu de pèlerinage ne pouvait que captiver notre reporter Christian Rougé qui est allé rencontrer le père Antoni Skalba qui nous parle de son territoire si particulier. 

En effet, pour les croyants, le 19 septembre sera célébré le 172eme anniversaire de l’apparition de la Vierge Marie à deux petits bergers. Mélanie et Maximim ont été les « voyants » qui ont parlé avec cette belle dame en pleurs : la Vierge Marie. Cette dernière leur a annoncé moult tourments pour le siècle à venir leur demandant de transmettre un message à l’humanité : choisir la vie.  

Depuis le 19 septembre 1846 le site, désormais doté d’une basilique dans un décor des plus majestueux, attire les pèlerins mais tout autant les touristes qui veulent découvrir ce coin de montagne des plus attachants et grandioses. Si Lourdes accueille chaque année 6 millions de pèlerins, ils ne sont que 200 000 à la Salette... et l’ambiance y est bien différente ! Pour tout savoir : http://lasalette.cef.fr/