Toutes les émissions

Passion Montagne

le dimanche de 11h à 12h et rediffusion de 18h à 19h

Jean-Michel Asselin, Yves Ballu et Alain Salomon
Jean-Michel Asselin, Yves Ballu et Alain Salomon © Radio France

La montagne dans la littérature et la presse, avec Yves Ballu

Diffusion du dimanche 2 septembre 2018 Durée : 57min

L’écrivain et historien Yves Ballu revient sur le grand prix du livre de montagne de Passy

C’était en août dernier, à Passy en Haute -Savoie que se tenait la 28 ème édition du salon du livre de Passy. 

A cette occasion, un jury présidé par Yves Ballu et comprenant Claire Criscuolo, Jacques Perret, Philippe Regottaz et Jean-Michel Asselin, décernait le Grand Prix à l’ouvrage  de l’alpiniste Nives Meroï « Je ne te ferai pas attendre » paru aux Editions du Mont-Blanc. Et ce en présence de la célèbre et discrète himalayiste italienne qui a bouclé le challenge des 14 sommets de plus de 8 000 m en compagnie de son époux Romano Benet et ce, sans oxygène, ni sherpa. 

«Ce livre, nous dit Yves Ballu, aurait pu avoir pour titre : « Le quinzième 8000 », titre de « l’acte II » qui raconte les 3 ans de purgatoire de Romano, le mari de Nives, foudroyé au cours de l’ascension du Kangchenjunga par une grave « aplasie médullaire », dont il ne guérira qu’après de lourds traitements (dont deux greffes de moelle osseuse) et grâce à la décision de Nives lorsque Romano, épuisé lui a proposé de poursuivre sans lui : « Non, nous redescendons ensemble. Maintenant, je ne te ferai pas attendre ici ». 

Nives aurait pu être la première femme à boucler les quatorze 8000 (elle en avait déjà onze au compteur). Elle ne sera « que » la troisième. Mais elle ne le regrette pas : « Nous n’escaladons pas les montagnes seulement par passion de l’alpinisme, nous grimpons tout là-haut aussi pour nous retrouver tous les deux ». 

Ce livre attendrissant raconte avec pudeur et réalisme, tout ce que Nives et Romano ont partagé - sur les 14 huit mille qu’ils ont gravis ensemble, mais pas seulement. » Les fans de lecture auront bien évidemment entendu parler de Nives Meroï dans un livre d’entretien réalisé par l’écrivain Erri de Luca lors d’une expédition himalayenne : « sur les traces de Nives » Le jury a tenu également a mettre sur le podium deux livres remarquables « Ailefroide altitude 3 954 m » de Rochette (chez Casterman), une BD talentueuse, un récit de vie authentique, et également « Huit Montagnes » de Paolo Cognetti  (chez Stock) qui avait déjà été honoré par le prix Médicis étranger.  

Ce qui est certain c’est que le jury a pu lire 23 livres dont la plupart étaient passionnants. Il a fallu choisir, mais encore une fois un grand bravo à toutes celles et ceux qui prennent le risque de se prêter à ce jeu littéraire. Les fidèles de Passion Montagne n’oublieront pas les nombreux auteurs que nous avons reçus tels Patrick Breuzé, Fabrice Lardreau, ou Denis Ducroz. Un grand bravo encore une fois à tous les organisateurs de cette fête du livre : on pense évidemment à Joelle Chappaz,  à Michel Moriceau et tous les bénévoles réunis autour de cette célébration du livre.

En octobre Yves Ballu publiera « la montagne sous presse » Un livre documentaire qui montre combien la presse a toujours joué un rôle d’incitateur face aux « héros « de la montagne.

Et si nous prenions la voie des airs ?

Les territoires de montagne sont le terrain de jeu de passionnés divers et variés. 

Planeur sur le terrain du Centre Savoyard de Vol à Voile de Challes les Eaux - Radio France
Planeur sur le terrain du Centre Savoyard de Vol à Voile de Challes les Eaux © Radio France - Christophe Garnier

On en croise de nombreux qui aiment la descente, en été comme en hiver, plus ou moins vite et sur différents engins, il y a aussi ceux tous ceux qui préfèrent monter, escalader et atteindre des sommets, et puis il y en est qui aiment dépasser ces sommets. Leur terrain c’est le ciel de montagne. On y accède en partant d’en haut en parapente, ou en partant du sol en vol à voile, plus couramment appelé planeur.

Et c’est donc en planeur que nous allons vivre aujourd’hui avec Christophe Garnier qui sinue entre Bauges et Chartreuse sur le terrain du Centre Savoyard de Vol à Voile de Challes les Eaux. Ce centre est considéré en France comme le plus grand centre de formation de jeunes pilotes.

En planeur entre Bauges et Chartreuse - Radio France
En planeur entre Bauges et Chartreuse © Radio France - Christophe Garnier