Toutes les émissions

Passion Montagne

le dimanche de 11h à 12h et rediffusion de 18h à 19h

Haute-Savoie
Haute-Savoie

Patrick Breuzé raconte des hommes et leurs destins sous le regard des montagnes

Diffusion du dimanche 6 mai 2018 Durée : 52min

Depuis Samoëns, Patrick Breuzé raconte des hommes et leurs destins sous le regard des montagnes

Dans son dernier livre « La montagne pour refuge », l’écrivain Patrick Breuzé nous laisse découvrir Jeanne une jeune infirmière lyonnaise, qui vient chercher en montagne la trace d’un amour perdu.

Jeanne a vécu les tranchées de la guerre de 14, elle a sauvé un soldat et pendant quelques temps, elle a pu vivre un amour fort avec cet homme qui va bientôt la quitter pour retourner au front. Son « fiancé » ne rentrera jamais, est-il mort, s’est-il perdu ? elle l’ignore. Et Jeanne, qui n’est même pas certaine de son nom de famille, va courir les villages des Alpes pour tenter de trouver sur les monuments aux morts une trace de celui qu’elle aimait. C’est ainsi qu’elle va échouer à Samoëns au pied du Criou, pour devenir l’infirmière d’un jeune homme qui s’est blessé gravement en montagne. Sa résilience, sa renaissance viendront de ce regard qu’elle va porter sur la montagne grâce à la vision de son jeune malade. Cette infirmière des corps va se métamorphoser avec quelques complices - un forestier, une servante âgée - en infirmière du paysage. Puisqu’elle ne peut faire revenir son amour, elle va guérir la montagne qu’une avalanche a ruinée. Dans un chaos de boue et de pierres, elle va planter des milliers d’épiceas pour effacer la plaie. Une fable très belle, où s’ébrouent de beaux personnages. C’est le cinquième ouvrage de Patrick Breuzé paru chez Calmann-Levy (collection France de toujours et d’aujourd’hui.).

Patrick Breuzé est un breton. Après avoir travaillé comme journaliste à Paris, il a choisi de s’installer à Samoëns et c’est là qu’il s’est découvert une vocation de romancier. Son premier ouvrage (auto-édité) « La vallée des loups », un recueil de nouvelles, s’est vendu (et se vend toujours) à plus de 20 000 exemplaires. On y retrouve toujours ces montagnards qui vivent dans un environnement rude. Patrick a su retrouver leur langage et appréhender leur psychologie avec une grande finesse. De beaux portraits, dans des décors sublimes et une langue « vraie » : on en redemande !  

Et si nous rencontrions le dernier fabricant de bâtons de marche en bois ?

Notre reporter, Christophe Garnier, est allé à la recontre de Cédric Boursier, dernier fabricant de cannes et bâtons de marche en bois en France.

Les pratiquants de la marche nordique, de la marche afghane, les trailers ou même les randonneurs, utilisent des bâtons pour arpenter la montagne. Historiquement en bois, ils sont devenus en aluminium puis est venue l’ère des matériaux composites, carbone ou graphite... 

Mais l’authentique bâton en bois existe toujours ! Cédric Boursier, 6ème génération de Boursier fabricant de cannes et bâtons, est le dernier à les fabriquer en France.  On le retrouve dans son atelier à St Laurent du Pont au pied de la Chartreuse avec les cannes et les bâtons qu’il confectionne “à la main”. Un must : le bâton avec le pommeau qui se dévisse et laisse place à une petite flasque de Chartreuse ou tout autre produit aux plantes, à boire avec modération ! 

Récemment Cédric Boursier a fait parler de lui : pour aider son entreprise qui doit faire face à des dépenses imprévues, il a ouvert une cagnotte Leetchi  !