Toutes les émissions

Petites et Grandes Histoires du Poitou

Du lundi au vendredi à 7H12, 11h35 et 16h55.

K comme kangourou
K comme kangourou - Yves Besnard

L'abécédaire du Poitou du lundi 2 mai 2016

Diffusion du lundi 2 mai 2016 Durée : 1min

Quand, par trois fois au moins dans les 50 dernières années, il est question de kangourou en Deux-Sèvres, cela mérite quelques explications.

Il y a encore très peu, en février dernier, pendant quelques jours, un kangourou a fait couler beaucoup d'encre en Deux-Sèvres. Soyouz, c'était son nom, s'était échappé du domicile de ses maîtres à Saint-Martin-les-Melle. L'histoire s'est mal terminée puisqu'il a été retrouvé mort quelques jours plus tard, probablement percuté par un véhicule.

Cette histoire de kangourou n'est pas la seule ayant touché le département des Deux-Sèvres.

Il y a quelques années, la "ferme de Joey", à Fomperron près de Ménigoute accueillait des wallabys.

"Visitez l'univers australien, élevage de wallabies, petit frère du kangourou" disaient les plaquettes publicitaires de ce parc pas comme les autres.

On y trouvait plusieurs dizaine de kangourous ou wapitis vivant en toute liberté. Il était possible de les approcher et même de leur donner à manger.

Il parait même qu'en 1998, il y aurait eu une naissance de jumeaux kangourous, cas exceptionnel !

Déjà sur les boîtes à fromage

Quelques années plus tôt, le kangourou inspirait aussi d'autres deux-sévriens.

Ainsi, dans les années 60, la coopérative des sources du Beth, à Availles-sur-Chizé utilisait ce marsupial pour vanter les mérites de l'un de ses fromages.

Le fromage s'appelait "le bon kangourou" et son étiquette montrait un kangourou tenant le fromage dans ses pattes avant, collé à son ventre.

Cliquer ici pour voir l'étiquette dans un article du Picton

Le slogan disait : "Moi, dans ma poche et vous sur votre table".

Le reflet d'une époque où tout était bon pour vendre du fromage. Cette coopérative avait aussi utilisé le paon qui fait la roue, Saint-Jean ou encore Du Guesclin pour vanter les mérites de ses fromages.

En tout cas, avec ces trois exemples, on en arriverait presque à croire que le kangourou est un animal purement poitevin.