Replay du dimanche 27 septembre 2020

Le végétarisme

Un concept qui date de l’antiquité

Un concept qui date de l’antiquité
Un concept qui date de l’antiquité -

Un végétarien, du Latin vegetus qui signifie « sain, frais et vivant », ne mange pas de viande. Bœuf, Porc, volailles poisson... Aucune chair animale ! 

En revanche, un végétarien consomme des produits de provenance animales : du lait, des œufs ou encore du miel.  

Le végétarisme trouve ces origines durant l’antiquité, soit il y a plus de 2.500 ans, Pythagore défend alors déjà la cause animale. Il ne mange ni viande, ni poisson et refuse de participer aux sacrifices de type alimentaires. On parle alors et pendant très longtemps de régime pythagoricien. 

Plus tard, au 10ème siècle, le végétarisme prend de l’ampleur en Inde avec le jaïnisme. Au-delà d’une religion, c’est aussi un code moral qui prône la non-violence et le respect de toute vie. 

Et puis, au fil du temps d’autres figures de l’histoire comme Léonard de Vinci durant la Renaissance, où Voltaire au 18ème siècle sont des défenseurs du végétarisme. 

Le végétarisme dans le monde 

En France, on estime qu’il y a environ 3% de végétariens ! Cela représente environ 2 millions de personne.  

Et si l’on regarde ailleurs dans le monde, on constate qu’au Brésil c’est environ 8%, en Autriche 10%, en Suède 11%, en Israël 13% et en Inde plus de 30% ! 

Pourquoi ? 

Le régime végétarien participe par exemple à une meilleure santé ; diminution des risques d'obésité, de maladies cardiovasculaires, de cancer et de diabète de type 2. En revanche, il est aussi vrai que les végétariens doivent surveiller leur taux de fer. 

Et pour la planète ? 

Pour être en accord avec les ressources que nous offre la planète, le GIEC (Le Groupe d’expert intergouvernemental sur l'évolution du climat) recommande de consommer 14g de viande par jour. En gros 3 fois par mois. 3 fois et de qualité ! 

Bon en résumé on retient quoi ? 

Que le végétarisme (le fait de ne manger ni viande ni poisson) remonte à l’antiquité, c’est à dire il y a plus de 2.500 ans, qu’aujourd’hui en France environ 3% de la population est végétarienne et que diminuer sa consommation de viande est bon pour la planète. 

Mots clés: