Replay du jeudi 25 juin 2020

Avez-vous le pied marin en cuisine ?

Tous les jours, Yoann Kerpedron touille l'actualité, le cinéma, la littérature, la musique pour vous servir un condensé de nourritures terrestres et spirituelles à consommer sans la moindre modération

Poêle de Culture
Poêle de Culture © Getty

"La mer qu'on voit danser"

En ce 25 juin sont célébrés les gens de la mer, pas nécessairement les héros qui ont domptés le large à bord de leur bateau, en équipe ou en solitaire mais plutôt ces personnes qui vivent de et par ces gigantesques surfaces recouvrant une bonne partie du globe. Pour la pêche, le tourisme, les loisirs, la vie quotidienne, tous ont en ligne de mire l'étendue bleue comme source de revenus ou lieu de vie qu'ils n'apprécient rien tant que de la partager avec les autres.

25 juin, journée internationale des gens de la mer... et du surf !
25 juin, journée internationale des gens de la mer... et du surf ! -

La mer chantée par Charles Trenet a aussi inspiré bon nombre d'interprètes, de Renaud avec "Dès que le vent soufflera" à Alan Stivell avec le désormais célèbre "Tri Martolod" mais sans oublier cette chanson interprétée par Adamo en 1964 avant d'être reprise par le chanteur Arno : "Les filles des bords de mer".

En revanche la mer n'est pas uniquement utilisée comme un décor mais laisse aussi libre court aux envies et désirs de leurs interprètes : "J'ai fait l'amour à la mer" par Véronique Jeannot à "Quand la mer monte" de Raul de Godewarsvelde ou encore Niagara avec un tube classé parmi les cinq titres français les plus importants de l'année 1986 : "L'amour à la plage".

Des chansons pour faire chavirer l'appétit

La mer étant un trésor naturel à protéger, sa faune et sa flore aussi : les fonds marins étant ratissés depuis trop longtemps, il est urgent aujourd'hui de mettre à frein à notre consommation de poissons et réduire l'utilisation de certaines espèces qui nécessitent du temps pour se reproduire. Croyez-vous que pareil constat aurait pu avoir raison en 1959 de cette chanson des Frères Jacques, "La pêche à la baleine" d'après un texte de Jacques Prévert ?

Pour enrayer nos mauvaises habitudes sans pour autant se priver de poisson qui fait partie d'une des alimentations favorites des pays développés, le WWF France a mis en ligne un dossier permettant de mieux comprendre l'urgence à ne plus consommer autant de poissons mais aussi mieux les choisir pour laisser une chance à d'autres de s'épanouir.

Dans le monde, 31% des stocks de pêche sont surexploités contre près de 93% en Méditerranée (sources WWF France)
Dans le monde, 31% des stocks de pêche sont surexploités contre près de 93% en Méditerranée (sources WWF France) -

Une cuisine saine et raisonnée

Manger du poisson oui, choisissez-les bien mais sachez également apporter une petite touche d'originalité pour égayer les assiettes de vos invités. Pour cela, Marie Chioca qui est auteure culinaire et responsable dans ses choix propose une foule de recettes dans un livre paru aux éditions Terre Vivante : "Poissons et autres produits de la mer, 100 recettes éco-responsables" pour faire du bien à votre santé mais aussi à l'environnement.

Le livre "Poissons et autres produits de la mer, 100 recettes éco-responsables" de Marie Chioca
Le livre "Poissons et autres produits de la mer, 100 recettes éco-responsables" de Marie Chioca -

Orphie au cidre et aux échalotes, capelans poêlés à la persillade, rillettes « minute » de maquereau fumé au poivre, clafoutis de moules à la sauce tomate, spaghettis au pesto de laitue de mer… autant d'originalités que de bon goût servi avec du bon sens pour protéger les trésors des profondeurs des mers comme savait les accommoder le Capitaine Nemo dans le roman de Jules Vernes , "20.000 lieux sous les mers" devenu film en 1955.

Bon appétit, santé pour tous... sur terre comme sous les mers !