Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

La musicienne américaine Aretha Franklin se produit sur la scène du Park West Auditorium, à Chicago, dans l'Illinois, le 23 mars 1992. Elle est décédée le 16 août 2018 à Détroit (Michigan).
La musicienne américaine Aretha Franklin se produit sur la scène du Park West Auditorium, à Chicago, dans l'Illinois, le 23 mars 1992. Elle est décédée le 16 août 2018 à Détroit (Michigan). © Getty - Paul Natkin

Au revoir les filles

Diffusion du jeudi 3 janvier 2019 Durée : 5min

Pop Story rend hommage à nos chanteuses disparues en 2018...

Tout commence le 7 janvier avec l’annonce du décès de France Gall l’égérie des copains, idole des Juke Box et qui, tout au long de sa carrière fut la muse d’artistes aussi différents que Gainsbourg, Claude François, Julien Clerc et bien sûr Michel Berger. C’est avec lui qu’elle enregistre quelques incontournables de la chanson française comme « La déclaration », « Starmania », « Résiste », « Babacar » ou « Ella elle a » un des plus gros cartons de l’année 87.

Avec la disparition de Rose Laurens le 29 avril, c’est toute la génération 80 qui s’est sentie un peu orpheline.  L’inoubliable interprète de Fantine dans la comédie musicale « Les Misérables » de Claude- Michel Schonberg et Alain Boublil d’après l’œuvre de Victor Hugo, a chauffé à blanc les dancefloors avec son tube « Africa ». Un hymne pour toute cette époque habillée de paillettes et teintée de fluo.  

Quelques jours plus tard, le 7 mai, Maurane est retrouvée sans vie à son domicile, suite, officiellement, à un accident domestique. L’annonce de sa mort a suscité une vive émotion, la chanteuse très appréciée autant par les fans que par ses amis de show biz laisse derrière elle un répertoire dont le registre s’étend du jazz à la chanson romantico-lacrymale comme ce fameux « Sur un Prélude de Bach ».

Et puis il y a la reine "The Queen", Aretha Franklin. Née à Memphis, cette fille de pasteur proche de Martin Luther a mené toute une vie de combats, contre ses démons d’abord, l’alcool, la drogue, le tabac et faire face, ensuite, à un destin cabossé. Sa mère quitte le foyer alors qu’elle n’a que huit ans, 5 ans plus tard elle donne naissance à son premier garçon dont le père est un camarade de classe.  4 enfants, deux divorces, une carrière exceptionnelle durant laquelle se succèdent triomphes planétaires et périodes de doutes effroyables. Aux Etats-Unis Aretha est un exemple, une femme admirée pour sa force et son courage  Ce 18 août à l’annonce de sa mort c’est tout un pays qui prend le deuil et célèbre celle qui restera pour l’histoire « La reine de la Soul ».