Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Le guitariste Mark Ashton du groupe Rare Bird. Londres, mai 1972.
Le guitariste Mark Ashton du groupe Rare Bird. Londres, mai 1972. © Getty - Fin Costello / Redferns

Rare Bird ou l'art du doux

Diffusion du mercredi 9 janvier 2019 Durée : 6min

« Sympathy » est le slow bouillonnant de cette année 70, un titre doux et progressif.

Pop Story nous allons chausser nos boots à talonnettes, enfiler nos chemises en laser et nos ceintures en porcelaine pour se la jouer Rock Progressif, à la façon du groupe Rare Bird. C’était au tout début des années 70. Désormais fossilisé, ce style pompeux et planant n’aura pas survécu à la tyrannie des modes et du public. Pourtant il arrive, parfois, que du tréfonds de l’histoire de la Pop surgisse un refrain suranné comme le très langoureux « Symapthy ».

A l’écoute de ce tube des Rare Bird, il y aura toujours dans l’assistance un poète pour s’écrier « Qu’est ce qu’on a emballé là-dessus ». Et ce n’est pas complètement faux, car « Sympathy » est le slow bouillonnant de cette année 70, que d’autres ne tarderont pas à adapter à leur sauce. Comme l’acteur, chanteur et producteur Steve Rowland qui pour l’occasion crée le groupe The Family Dog pour incendier, un peu plus, les baloches et les dancings au moment de tamiser les lumières. 

Comme l’équipe de Pop Story est professionnelle jusqu’au bout du microsillon, nous sommes descendu jusqu’au 12ème sous sol de l’immense discothèque de France Bleu pour retrouver à la lettre S comme « Sympathie » ou comme Séverine, la version française du standard des Rare Bird. Pour ceux qui l’auraient oublié, Sévérine est une des rares chanteuses françaises à avoir remporté le grand prix eurovision de la chanson. 

Précisons, quand même que Séverine, qui interprète aussi le générique du dessin animé Heidi, a gagné l’Eurovision en 1971 alors qu’elle représentait la principauté de Monaco, un peu comme Céline Dion pour la Suisse en 88 ou France Gall en 65 pour le Luxembourg. 

20 ans après sa création, donc, la chanson des Rare Bird, retrouve le sommet des charts grâce à cette version du groupe Marillion. Nous sommes en 1992 et la mode est aux balades bien baveuses accompagnées de riffs rageurs et des guitares saturées.