Pop Story

Du lundi au vendredi à 16h40

Art Garfunkel et Paul Simon sur scène dans les années 80.
Art Garfunkel et Paul Simon sur scène dans les années 80. © Getty - Richard E. Aaron

Cécilia : quand une fille quitte un garçon

Diffusion du lundi 11 novembre 2019 Durée : 5min

Il y a presque un demi siècle le 26 janvier 1970 sortait « Bridge over trouble water » le 5ème et dernier album de Simon & Garfunkel.

Catalogué comme le plus ambitieux de tous les albums de ce duo mythique, cet opus, enregistré entre New York et Los Angeles cache au fond de son sillon quelques jolies pépites. Comme la chanson « Cécilia » dédiée à tous les mecs largués par leur petite amie et que reprend très fidèlement dans la foulée Joe Dassin, l’ami d’Amérique

Comme dit son auteur Paul Simon : imaginez un instant que vous vous levez un matin et à votre retour de la salle de bain quelqu’un a pris votre place dans le lit à côté de votre fiancée.

Toute une génération d’hommes plaqués par leur dulcinée va danser sur les rythmes débridés de cette chanson que Paul Simon a bricolé en studio aidé de Garfunkel qui marque le tempo en se tapant sur les cuisses alors qu’un autre pote pince les cordes d’un piano et un autre tapote le manche de sa guitare. Cette chanson festive et joviale ne pouvait échapper au répertoire des enfoirés.

Bien que chez nous le prénom Cécile soit plus répandu, en 1971, à la sortie du 45 le nombre de petites Cécilia dans les maternités va tripler.

D’origine latine, qui veut dire aveugle, ce prénom dérivé de Cécile est courant en France depuis le XIII siècle. Même s’il reste assez confidentiel, la chanson de Simon & Garfunkel le rendra tendance et très glamour au début de la décennie 70. En version flamenco du canadien Jesse Cook c’est pas mal non plus.

Comme le dit et le répète  Paul Simon « Cécilia » est dédiée aux hommes séduits et abandonnés par leur fiancée.

Mais on peu se demander si cette Cécilia, qui, pour l’église de Rome est la patronne des luthiers, des musiciens et des poètes, est une supplique que lui adresse l’artiste pour ne pas être abandonné.

Un petit bout par ci, une prise de son par là, Cécilia est donc une chanson qui a pris beaucoup de temps avant que Simon & Garfunkel ne puisse enfin l‘enregistrer. Et ça valait la peine, car près de 50 ans plus tard elle reste toujours aussi efficace.