Replay du mardi 1 octobre 2019

De Barbara Ann à Marylène

Bonjour les copains, Pop Story vous propose une petite partie de Twist.

Le groupe Martin Circus dans les années 1970.
Le groupe Martin Circus dans les années 1970. © Getty - Francois LOCHON

Au tout début des années 60 cette danse ultra facile à exécuter, puisqu’il suffit de tortiller du bassin, fait fureur dans les collèges comme dans les maisons de retraite. Pour accompagner le phénomène, toute une flopée de 45 tours envahit les juke box, comme l’inoubliable « Barbara Ann » du groupe The Regents classé, aux Etats Unis n°13 en 1961.

The Regents était un groupe de Doo Wap originaire du Bronx pour qui Fred Fassert auteur et compositeur a signé, en 1958, ce très fameux « Barbara Ann ». Il faut savoir et ça se complique un peu que Fred est le frère de Chuck Fassert, leader charismatique de la bande et « Barbara Ann » le prénom de leur jeune sœur. Plus tard la chanson deviendra un hit international avec cette reprise que les Beach Boys enregistrent à l’automne 65 pour leur album mythique Beach Boy’s Party.

Devenue grâce au Beach Boys un classique du genre, notre « Barbara Ann » va connaître un nombre astronomique de versions plus ou moins réussies ou présentables. En bons fans invétérés de ce tube sorti à la grande époque du Twist les Who de Roger Daltrey et Peter Townshend la détourne très vite dans un style un poil plus énervé et destructeur.

The Who, The Regents, les Beach Boys « Barbara Ann » a donc connu la crème des chevaliers servants jusqu’à ce jour de 1975 où les Martin Circus groupe de jeunes farfelus  l’adaptent en français « Barbara Ann » devient chez nous Marylène, avant d’être définitivement détournée par des publicitaires sans foi ni loi qui vanteront sur cette chanson inoxydable les qualités d’un fromage à pâte dure en enrobé de cire rouge. Baby machin... vous voyez.

Mots clés: