Pop Story

-
- © Getty - Tim Roney

De la soul bubble gum au disco à paillettes pour un tube inusable

Diffusion du mercredi 15 janvier 2020 Durée : 6min

De la période disco aux paillettes de nos années 80, tout le monde, ou presque s’est agité un soir de fiesta sur la chanson « Never Can Say Goodbye ».

Mais beaucoup ont oublié que bien avant les versions atomiques de Gloria Gaynor ou de Jimmy Somerville ce refrain enthousiaste a, dès 1971, culminé à la 2 ème place des ventes aux Etats Unis avec cet original enregistré par ?

Les Jackson Five et oui,  Michael et toute sa fratrie.