Replay du mercredi 24 juin 2020

Histoire d’amour brisée sur fond de bossa nova

C’est sur un rythme langoureux que Nino Ferrer enregistre la « Rue Madureira », qui reste comme la chanson la plus plombante de son immense répertoire.

Nino Ferrer à Paris le 18 septembre 1994.
Nino Ferrer à Paris le 18 septembre 1994. © Getty - Eric Fougère - Corbis

Cette histoire dramatique d’un amour brisé dans un crash de Caravelle n’est qu’une fiction. Lorsque Nino Ferrer enregistre « La Rua Madureira », la Caravelle est le fleuron de l’industrie française. Un des avions les plus en pointe et les plus sûrs de son époque, malgré quelques tristes épisodes comme la disparition du vol 1611 Ajaccio Nice le 11 septembre 1968 qui aurait pu inspirer l’auteur de la chanson...

50 ans après, Nolwenn Leroy reprend la bossa triste de Nino Ferrer alors que les caravelles finissent de rouiller au fond des hangars et que dans  la Rue Madureira continue de battre le cœur de Rio et du Brésil.

Mots clés: