Pop Story

Du lundi au vendredi à 16h40

 Le musicien MIKA se produit sur la scène du festival Fuji Rock au Naeba Ski Resort le 29 juillet 2007 à Yuzawa, au Japon.
Le musicien MIKA se produit sur la scène du festival Fuji Rock au Naeba Ski Resort le 29 juillet 2007 à Yuzawa, au Japon. © Getty - Jun Sato

Histoire d'une rupture d'inspiration

Diffusion du mercredi 30 octobre 2019 Durée : 5min

Pour la sortie du nouvel album de Mika, « Je m’appelle Michael Holbrook », Pop Story vous propose de redécouvrir quelques chansons qui ont forgé le succès de notre Juré de The Voice.

Même si dans ce nouvel opus très personnel dans lequel le chanteur se dévoile un peu plus et revient sur les racines de cette famille libano- américaine très traditionnelle, on ne peut ignorer, aujourd’hui,  ses petites pièces musicales acidulées comme « Elle me dit » sortie en 2011, ex n°1 de notre TOP national et que remixait deux ans plus tard le collectif Tao Touble...

Comme le raconte Mika, « Elle me dit » est un concentré de tous les reproches et autres sermons qu’une mère peut faire à son fils avant de lui demander de vivre ailleurs qu’à la maison  et de se débrouiller un peu tout seul...

Et bien sûr ce tube énormissime de 2011 ne pouvait échapper à la joyeuse bande des enfoirés...

Mika propose en face B de sa version originale de « Elle me dit » sortie en 2011, un remix concocté par Beataucue...

Derrière se pseudo un poil coquin, se cachent Alexis et Médéric, deux bidouilleurs de décibels originaires de Normandie et à qui l’on doit quelques reprises gonflées à l’hélium du calibre de...

Avec la chanson « Elle me dit » Mika met fin en 2011 à des mois de silence et surtout de sècheresse créative.

Retranché à Saint Remy de Provence avec son complice et auteur Doriand, Mika retrouve l’inspiration et compose l’essentiel des 22 titres de « Origin of love » son troisième album paru au mois de septembre 2012. 

Proposé sur la toile pour faire patienter les fans, « Elle me dit » grimpe en quelques jours au sommet de notre Top avant d’être traduite deux fois en anglais : « She Tells me » une version très fidèle à l’originale et enfin avec un texte légèrement modifié et sous le titre « Emily » pour le marché Anglo Saxon.