Replay du vendredi 12 juin 2020

Le vieux piano fatigué

Benjamin Biolay a rendu hommage à Trenet et de tous les refrains signés du fou chantant, le chanteur a interprété « Le vieux piano de la plage » un des titres les moins connus et souvent aussi, les plus mélancoliques du répertoire du "Fou chantant"

 Laurent Voulzy sur la scène des Victoires de la musique, Zenith de Paris le 13 mars 2015.
Laurent Voulzy sur la scène des Victoires de la musique, Zenith de Paris le 13 mars 2015. © Getty - Tony Barson

Pour l’histoire de la Pop, « Oh L’amour » est une chanson avant-gardiste, de celles qui marquent une génération par leur originalité et leur sonorité. A sa sortie en 1986, les synthés et autres machines à sons dominent le TOP 40 anglais, révélant tout une bande d’alchimistes du décibel avec un certain Vince Clarke comme gourou. Ce musicien aussi talentueux que discret est un des membres fondateurs de Dépêche Mode avant de créer Yazoo et plus tard avec son pote Andy Bell « Erasure ». Un duo qui, 30 ans après sa formation continue de hanter, partout dans le monde, la scène electro.

Charles Trenet écrit « Le piano de la plage » en 1958, l’année de ses 20 ans de Music-Hall qu’il fête sur la scène de l’Alhambra avec un parterre d’invités prestigieux. Cette soirée sera l’occasion de retrouvailles avec Maurice Chevalier, l’homme au canotier, qui bientôt chantera le Twist avec Eddy Mitchell et reprendra les Beatles en Français. Trenet a 45 ans et pour la première fois il se produit sans son légendaire chapeau mou, mais toujours dans un coin de la scène trône ce vieux piano.

Si « Le vieux piano de la plage » est bien fatigué, usé par le sable et brûlé sous  le soleil de Narbonne, son charme et sa mélancolie sont intacts... En overdose de nostalgie, Laurent Voulzy enregitre en 2006 la 7ème vague, un album composé d’hommages et de reprises. Entre souvenirs d’enfance et premiers émois d’adolescence, Voulzy a glissé un vieux piano, ce vieux piano si cher à Charles Trenet.

Mots clés: