Pop Story

Du lundi au vendredi à 16h40

Chris Isaak performs sur la scène du Pechanga Casino, le 30 août 2019 à Temecula en Californie.
Chris Isaak performs sur la scène du Pechanga Casino, le 30 août 2019 à Temecula en Californie. © Getty - Daniel Knighton

Non, je ne succomberai pas

Diffusion du mercredi 9 octobre 2019 Durée : 5min

Oh non je ne veux pas tomber amoureux de toi.

Un refrain qui tourne en boucle avec ce genre de texte ne présage rien de bon et pourtant le beau et ténébreux Chris Isaac signe avec cette complainte éplorée un des plus beaux cartons de l’année 90.

Une chanson qui marque de son empreinte toute une génération de fans accrocs à cette voix chaude et mélancolique et que reprendra, bien des années plus tard, le groupe Hyphen Hyphen.

Le beau Chris a raconté un jour que cette chanson est née suite à un  coup de fil d’une fan qui voulait venir lui parler, enfin et plus si affinité. Mais le chanteur à la mèche rebelle a résisté à cette douce tentation et écrit en peu de temps « Wicked Game ». Dont le refrain « Oh non je ne veux pas tomber amoureux de toi » sera adapté pour la génération électro par le dj et producteur allemand Parra for Cuva.

Depuis sa sortie en 1990, cette mélodie acidulée a été accommodée à toutes les sauces du rock à l’électro, du spécial dancefloor au chant grégorien et par les bellâtres chantants du quatuor Il Divo les rois du bel canto baroque.

Mais c’est la version instrumentale de « Wicked Game » qui expédie définitivement Chris Isaak au sommet des charts.

Dans son film déjanté et palme d’Or 1990 « Sailor et Lula » David Lynch la glisse dans cette scène mythique où Nicolas Cage et Laura Dern à bord de leur décapotable fuient ceux qui cherchent par tous les moyens à les séparer. Suite au succès de ce film de légende, Chris Isaac n’a plus qu’à trimballer sa guitare sur les plateaux télé et à soupirer à ses millions de fans. « Oh non je ne veux pas tomber amoureux de toi » pour décrocher le titre de Number Ouane de l’année 90.