Pop Story

Du lundi au vendredi à 16h40

Portrait de Billy Preston à Londres en 1973.
Portrait de Billy Preston à Londres en 1973. © Getty - Michael Putland

"Nothing from Nothing" écrit avant de monter sur la scène d’un Night Club d’Atlanta

Avant d’être crédité comme 5eme Beatles, le pianiste Billy Preston a fait ses gammes dès le plus jeune âge et a côtoyé très tôt la crème du blues et du rock n roll de Ray Charles aux Rolling Stones.

Compositeur surdoué Preston a écrit un stock de mélodies intemporelles du genre « Nothing from Nothing » que reprendra bien plus tard, sur la toile et en version très intimiste le rappeur Mc Miller.

Décédé suite à une overdose en 2018 à l’âge de 26 ans, Mc Miller fait partie des météores du Rap.  Musicien, Producteur et patron de sa propre maison de disques, cet ex petite ami de la Star des ados Ariana Grande a pas mal défrayé la chronique, mêlé à des histoires d’alcool et de drogues. Si sa version a relancé « Nothing from nothing », quelques années plus tôt celle plus incontrôlable de Lazlo Bane un groupe originaire de Californie à pas mal titillé les charts de l’année 2007.

Les Pink Turtle groupe français à tendance jazzy a aussi lorgné sur le répertoire de Billy Preston et pondu cette adaptation libre et un poil déjantée quand même.

Sur la chanson « Get Back » enregistrée au mois de janvier 1969, Billy Preston est crédité comme le 5eme Beatles. Honoré, adulé par le gratin de l’industrie musicale ce pianiste aura collaboré sur un nombre astronomique de titres qui ont marqué l’histoire de la Pop avant de disparaître en 2006 à l’âge de 60 ans. Si son touché, son style et le son de son piano restent facilement identifiables, on oublie parfois ses compositions comme ce « Nothing from Nothing » qu’il écrit en 74 juste avant de monter sur la scène d’un Night Club d’Atlanta.