Pop Story

Du lundi au vendredi à 16h40

Portrait du groupe Genesis le 21 février 1975 à  Copenhague, Danemark. A partir de la gauche : Peter Gabriel, Tony Banks, Phil Collins, Steve Hackett, Mike Rutherford.
Portrait du groupe Genesis le 21 février 1975 à Copenhague, Danemark. A partir de la gauche : Peter Gabriel, Tony Banks, Phil Collins, Steve Hackett, Mike Rutherford. © Getty - Jorgen Angel

Premier titre classé pour Genesis

Diffusion du vendredi 18 octobre 2019 Durée : 5min

Les spécialistes se sont longtemps demandés si Genesis, groupe "cultissime" des années 70 survivrait au départ de son leader charismatique Peter Gabriel.

La réponse est venue 3 ans plus tard, en 1978, lorsque Phil Collins et ses deux comparses Tony Banks et Mike Rutherford ont bouleversé les codes en enregistrant « Follow You Follow me » Une chanson d’amour toute simple de 3 minutes et des broutilles qui n’a plus rien à voir avec les délires psychédéliques d’une époque révolue. 40 ans plus tard et reprise par Abacab, une formation composée de fans absolus de Genesis, « Follow You, Follow me » reste comme un des plus gros cartons de Phil Collins et sa bande.

Avec Peter Gabriel en figure de proue, Genesis a marqué la décennie 70. Ces années vouées au Rock progressif, aux morceaux interminables et à ces groupes composés de musiciens surdoués et parfois même illuminés. Pour les adorateurs de Genesis première génération, qui commencent d’ailleurs à se demander si Phil Collins n’est pas une erreur de casting, « Follow you, Follow me » fait un peu tâche au milieu du répertoire.  Ce sera, pourtant, le premier titre du groupe classé aux Etats Unis et le plus repris dans le monde par des artistes comme le brésilien Emerson Nogueira. 

Marti Pillow, et oui les filles celui qui vous a tant fait  rêver dans les années 80 avec son groupe Wet Wet Wet , lui aussi rendu un hommage vibrant à « Follow You, Follow me ». Une version que l’on retrouve dans son album de reprises « Between the Cover » sorti en 2003.

Ecrit en 10 mn, enregistré en quelques heures par les 3 membres de Genesis « Follow you, Follow me » marque le tournant de ce groupe qui, tout au long de la décennie 70 aura influencé des générations de musiciens. Une chanson d’amour simplissime qui impose enfin le trio aux Etats Unis et la seule de l’époque que Phil Collins reprend aujourd’hui lors de ses concerts.