Pop Story

Du lundi au vendredi à 16h40

Duran Duran à Londres en 1981. De gauche à droite, le guitariste Andy Taylor, le bassiste John Taylor, Simon Le Bon chanteur, Roger Taylor batteur et au clavier Nick Rhodes.
Duran Duran à Londres en 1981. De gauche à droite, le guitariste Andy Taylor, le bassiste John Taylor, Simon Le Bon chanteur, Roger Taylor batteur et au clavier Nick Rhodes. © Getty - Michael Putland

The Reflex le tube addictif de Duran Duran

Diffusion du mardi 12 novembre 2019 Durée : 5min

La légende veut bien nous faire croire que le groupe Duran Duran a pondu « The Reflex » le temps d’écluser deux bouteilles de vin.

Nous sommes de retour en 1984, les filles portent des bandanas noués pour tenir leur crinières, portent des sweat shirt taille xxl et des baskets multicolores. Les garçons ne sont guère plus sobres avec leur coupe mulet et leur chemise bouffante rentrée dans un pantalon ultra serrée à la taille. Toute une époque et un style que beaucoup n’aimerait pas revoir de sitôt.

La chanson « The Reflex » se moque bien des modes crée il y a 40 ans à Birmingham par Roger et Andy Taylor, Duran Duran continue de tailler sa route. La légende veut bien nous faire croire que le groupe a pondu « The Reflex » le temps d’écluser deux bouteilles de vin.

Cette composition ultra rapide ou très inspirée à laquelle aucun ponte de la maison de disques n’a voulu miser l’ombre d’un centime. Tout le monde peut se tromper, quelques jours seulement ont suffit au 45 tours, soutenu par un clip bien pêchu et avant-gardiste pour rafler le titre de N°1 des ventes des deux côtés de l’Atlantique. Une première pour Simon Le Bon et sa bande qui se voient désormais affublée de l’étiquette de « nouveaux romantiques de la Pop ».

Groupe au succès planétaire, Simon Le Bon a raconté dans son autobiographie les excès en tout genre qui ont marqué cette époque: alcool, drogue sexe.  Chaque membre avait atteint un tel degré de défonce que chaque jour sur sa feuille de route était inscrit le jour, la ville, le pays où il se trouvait.