Replay du mardi 16 juin 2020

Un barbier bien inspiré

Fils d’un barbier du New Jersey et barbier lui même Francesco Casteluccio alias Frankie Valli a constellé de tubes les charts et les hits parades de la deuxième moitié du XXème siècle.

Frankie Valli leader du groupe The Four Season ici au début des années 1960.
Frankie Valli leader du groupe The Four Season ici au début des années 1960. © Getty - GAB Archive

Sa voix satinée a séduit des générations de fans et sublimé des refrains devenus, pour la plupart, de véritables monuments de la pop. En 1967, par exemple, Frankie enregistre le colossal « Can’t take my eyes of you », aujourd’hui classé parmi les chansons les plus reprises de toute l’histoire de l’industrie musicale.

50 ans après cette version originale de Frankie Valli on ne compte plus, depuis longtemps, les adaptations de « Can’t take my eyes of you ». La star Andy Williams, Diana Ross, Gloria Gaynor, ou les Temptations, entre autres ont fait les yeux doux à ce titre qui, selon les musicologues avertis est une synthèse de tous les styles Pop, rock et variétoche. C’est avec cette chanson que la grande Laureen Hill se verra nominée au Grammy de l’année 98.

Mots clés: