Replay du mardi 23 juin 2020

Un slow qui donne le cafard

Dans le cadre de notre mobilisation générale pour la réhabilitation du slow, Pop Story vous propose aujourd’hui une balade au pays des épidermes qui se frôlent et des lumières qui se tamisent.

Harry Nilsson à Londres le 30 décembre 1971.
Harry Nilsson à Londres le 30 décembre 1971. © Getty - Michael Putland

Pour ceux, trop jeunes pour avoir connu cette époque bénie des rois de la drague en discothèque, et pour donner un petit aperçu du pouvoir irrésistible des ces mélodies mielleuses à souhait, voici un des slows les plus atomiques de la décennie 70, « Without You » de Harry Nilsson.

Certains diront que « Without You » est une chanson cafardeuse… Sans doute, d’autant que ses auteurs compositeurs Peter Ham et Tom Evans tous deux membres du groupe Badfinger se sont suicidés à 8 ans d’intervalle. Ham s’est pendu dans son garage en 75 et Evans au fond de son jardin en 1983.

Mots clés: