Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

© Radio France

Bob Marley : No Woman No Cry

Diffusion du lundi 5 février 2018 Durée : 5min

Pop Story ressort de son immense discothèque "No Woman no Cry" de Bob Marley, considéré aujourd'hui comme le plus grand tube Reggae de tous les temps.

Une chanson qui, 20  ans après sa création, en 1996 explosait toujours les Charts internationaux avec cette version des Fugees, "le" groupe Hip Hop de toute la décennie 90. 

Bien qu'écrite par Marley "No Woman, no Cry" est signée d'un certain "Tartar Ford", qui n'est autre que cet ami d'enfance chez qui, notre Rasta passait le plus clair de son temps. Grâce à cette généreuse donation, Vincent Tartar Ford, diabétique et cloué à vie sur une chaise roulante a pu vivre décemment jusqu'à la fin de ses jours. Merci donc à tous les artistes même les plus improbables comme Boney M qui ont repris, en pleine vague Disco, "No Woman No Cry". Contrairement à la traduction littérale, "No Woman, No Cry" ne veut pas dire "Pas de femme, pas de pleurs" Le titre de la version originale "No Woman, Nush Cry"  en créole Jamaïcain, se traduit plutôt par "Femme, ne pleure pas". Pour éviter de tomber dans le panneau et par la même occasion de se fouler un neurone, nos auteurs locaux ont concocté pour l'ami Joe Dassin une impérissable version française : "Et si tu Penses à moi".

Totalement ignorée à sa sortie sur l'album "Natty Dread", "No Woman, No Cry" doit son succès planétaire à cette version live enregistrée au mois de Juillet 75 au Lycéum de Londres. Une version rallongée et particulièrement pêchue qui va définitivement déniaiser le public anglo- saxon jusque là totalement hermétique aux rythmes de la Jamaïque.

Chronique disponible sur cette page, via le player, à droite du logo Pop Story