Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Robert Smith de The Cure lors d'un concert au bénéfice de Greenpeace, au Royal Albert Hall, le 25 avril 1986 à Londres. Royaume-Uni.
Robert Smith de The Cure lors d'un concert au bénéfice de Greenpeace, au Royal Albert Hall, le 25 avril 1986 à Londres. Royaume-Uni. © Getty - Peter Still

"Close to me" plus qu'un titre, un doudou générationel

Diffusion du vendredi 19 octobre 2018 Durée : 5min

Le groupe The Cure a tranquillement imposé son style dans une époque marquée par plusieurs courants musicaux.

Invité au festival des vieilles charrues en 2001, Mathieu Chedid alias M croise, en coulisses, Robert Smith des Cure. Timidement, le jeune artiste s’approche de l’icône de nos années 80 et lui dit un peu inquiet de la réaction "J’ai fait une adaptation de votre chanson", "Oui, oui je sais", lui répond Robert "et je trouve ça vraiment très bien". De M ou de Robert Smith, on ne sait pas, qui cette année là, a remporté le trophée du brushing le plus fantasque.

En 1985 « Close to me » lance la Curemania. La génération petits clous copie les tenues, les attitudes et les looks totalement foutraques de Robert Smith. La mode est au psyché gothique, on se coiffe à grands coups de gel dans les cheveux et, pour faire tendance, on néglige complètement de lasser ses baskets. 20 ans plus tard, vampirisée par l’Electro et l’Eurodance, la chanson revient gonflée de décibels et à peine reconnaissable avec « Rudy Bwoy Thug life » de la chanteuse Reggae dance Hall Cecile Charlton.

Dans un tout autre registre, la guitariste américaine Kaki King rend un hommage plus solennel à ce monument des années 80.  Cette version soyeuse et velouté à souhait vous donnerait presque envie de vous remettre dans l’ambiance du clip des Cure réalisé par le génial Tim Pope bouclé dans un placard en équilibre plus que bancal au dessus d’une falaise.

Même si « Close to me » a définitivement marqué la génération Top, Robert Smith ne la classe pas parmi les meilleures chansons de Cure.  D’ailleurs, lors de l’enregistrement le groupe hésitait encore à la faire paraître sur l’album « The head on the door ». Le clip de « Close to me » quant à lui raflera à peu près tous les Grammy et autres Awards de l’année 85.