Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Gilbert Becaud
Gilbert Becaud © Getty

Comme l'argile, je t'appartiens

Diffusion du mercredi 5 septembre 2018 Durée : 5min

De tout le répertoire de la chanson française, « Je t’appartiens » de Gilbert Becaud est, depuis 60 ans, classée parmi les plus enregistrée et interprétée partout dans le monde.

Pierre Delanoë a écrit ce texte pour se faire pardonner de ne pas avoir assisté à une première à l’Olympia de son fidèle interprète. Fou de rage Bécaud s’était même promis de ne jamais enregistrer « Je t’appartiens ». Alors que Bécaud rumine, Les Compagnons de la Chansons sont les premiers à graver sur vinyle « Je t’appartiens ». Dans la foulée de notre chorale, cette mélodie intemporelle fait le tour du monde et tout ce que le gratin du show biz compte de crooners reprend les différentes adaptions dont « Let it be me ». C’est Elvis Presley en personne qui fera culminer la chanson au sommet des charts américains. Et malgré le succès, les honneurs et la reconnaissance, dans son coin à Paris, Bécaud boude encore et toujours.   

Elvis, Nina Simone, Nancy Sinatra, Bruce Springsteen, Sam and Dave, George Harrison, en épluchant la liste on serait tenter de dire que tout le monde absolument tout le monde, entre 1955 et aujourd’hui a emprunté cette chanson de Gilbert Bécaud. Et même Bob Dylan que l’on dit réfractaire à l’idée d’enregistrer les chansons des autres  a repris dans l’intimité de son studio « Let it be me ».  

Bécaud a bien fini par enregistrer « Je t’appartiens » et se réconcilier avec son auteur Pierre Delanoë. L’histoire de la chanson française retiendra sans doute que de leur petite fâcherie est né de ce refrain insensible au temps, sur lequel glissent les caprices des modes et que reprenait comme un hommage en 2009, Monsieur Schmoll.