Replay du vendredi 21 décembre 2018

"Der Kommissar", à chacun son premier rap

En 1982 la chanson de Falco « Der Kommissar » embrase les dancefloors.

Le chanteur Falco.
Le chanteur Falco. © Getty - Bernd Muller

L’Europe toute entière est alors épatée de voir que les musiciens Autrichiens, comme ce très cher Wolfang Amadeus, ne sont pas forcément que de grands gaillards vêtus de shorts et de chaussettes à pompons que l’on sort pour rythmer la fête de la bière. 

« Der Kommissar » chantée en version originale dans la langue de Goethe fait un carton mais a beaucoup de mal à s’exporter hors des frontières du vieux continent. Heureusement que Laura Branigan, toujours à l’affut de nouvelles tendances l’adapte. « Der Kommissar » devient pour le reste du monde : « Deep in the Dark ».

Malgré le succès de Laura Branigan, c’est au groupe de new wave anglais After the Fire que l’on doit l’apparition de « Der Kommissar » dans les charts Anglo-américains. Cette très fidèle adaptation du tube de Falco culmine à la 47ème place du Top 40 anglais et le 30 avril 1983, pointe 5ème  des meilleures ventes aux Etats-Unis.

Et bien sûr nous vous avons dégoté « Ciel Commissaire » version française de « Der Kommissar » enregistrée en 1982 par Matthew Gonder, un danseur acteur et chanteur américain installé en France., Pour la petite histoire ce jeune homme, comme Madonna, a été découvert aux Etats Unis, par les producteurs de Patrick Hernandez lors d’un casting de danseurs pour « Born to be Alive ». 

En ce début de décennie 80, Falco que le surnomme aussi le rappeur blanc, tourne en boucle sur les radios FM. Il sera d’ailleurs le premier chanteur germanophobe N°1 aux Etats Unis avec son autre single « Rock me Amadeus ». Véritable star dans son pays, et cible des tabloïds, il décide quelques temps plus tard de s’exiler en République Dominicaine. C’est là bas qu’au mois de février 98 Nil trouve la mort dans un accident de la route. Falco avait tout juste 40 ans.

Mots clés: