Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Pete Townshend des Who et sa guitare double manches Gibson EDS-1275.
Pete Townshend des Who et sa guitare double manches Gibson EDS-1275. © Getty - Chris Morphet.

Des GRANDS yeux bleus

Diffusion du mardi 19 mars 2019 Durée : 6min

Marié depuis 2 ans seulement Pete Townshend guitariste et leader du groupe The Who est en tournée aux Etats-Unis. A la fin du concert du 9 juin 70 à Denver, une jeune fille l’attend à la porte de sa loge et lui propose de la suivre chez elle.

Dans un premier temps la Rock Star dit OK, mais très vite se ravise et monte dans le bus. Une fois seul dans sa chambre Townshend se remémore ce petit épisode, repense à cette groupie et à ses grands grands yeux bleus. Troublé par un si beau regard il écrit la chanson« Behind Blue Eyes ».

Peter Townshend a dit un jour ne s’être jamais comporté comme une rock star et a toujours cherché à éviter les réactions parfois hystériques des groupies. Le contraire du héros de la série TV « Californication » dont la vie dissolue se résume à la sur consommation de sexe, de drogue et de Rock and Roll et pour laquelle Sheryl Crow  a enregistré cette version de « Behind Blue Eyes ».

Au début des années 2000 ce standard repris des centaines de fois par tout ce que le rock compte de stars ne résistera pas à la vague electro. Quelque part dans une cave, Tooga le mixeur fou et son comparse Pit balay ont sorti cette version destinée à atomiser les Danceflloors.   

Dans une version plus fidèle à l’original des Who, « Behind blue Eyes »revient au sommet des Charts en 2003. Limp Bizkit ou biscuit mou, un groupe originaire de Jacksonville en Floride a eu la bonne idée de saupoudrer d’une pincée de hard rock bien électrifié, cet incontournable monument. Mathieu Kassovitz reprendra ce morceau pour son thriller « Gothika » avec Halle Berry, Pénélope Cruz et Peter Downey Junior quant au chanteur de la bande, le très tatoué Fred Durst, il profitera du tournage du clip pour rouler une galoche de l’autre monde à la belle Halle Berry.