Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

En 1985  lors du 'The Big Tour'. Photo by Michael Putland/Getty Images)
En 1985 lors du 'The Big Tour'. Photo by Michael Putland/Getty Images) © Getty - Michael Putland

Hélicoptère, saxophone et romantisme

Diffusion du vendredi 12 avril 2019 Durée : 5min

Pour son album de reprises « Love and Soul » paru au mois d’octobre 2018, Corneille reprend « Careless Whisper ».

Si ce tube vaporeux de nos années 80 figure en bonne place dans cet opus dédié à toutes les femmes, enfin surtout la sienne et sa maman, c’est que la chanson a marqué l’enfance de notre chanteur québécois, qui se considère depuis toujours comme un fan absolu  de George Michaël.

Classée parmi les plus belles chansons romantiques du XXème siècle, « Careless Whisper » ne peut désormais échapper aux compilations et autres albums de reprises dédiées slows les plus baveux de l’histoire. Gloria Gaynor l’égérie des années 70, par exemple, a ressorti du placard ses pompes à bascule et tout son attirail de reine du disco pour enregistrer cette version en overdose de bubules et de paillettes.

Quant aux Bananarama, sorte de chipies incontrôlables de nos années TOP, elles ont voulu rendre hommage à leur pote George. Des stars de la décennie 80 qui nous ressortent leur version d’un titre incendiaire de l’époque... Bonjour les nostalgiques du fluo et du brushing choucrouté.

On a longtemps pensé que « Careless Whisper » racontait une histoire d’amour de collège. En fait George Michaël a expliqué que c’est dans un bus qu’il a écrit une grande parie de cette fiction qui a mis en évidence ses talents d’auteur/ Compositeur. La chanson marque aussi le début de la fin des Wham, même si l’artiste a démenti à l’époque les rumeurs de séparation en précisant que « Careless Whisper » n’était qu’une ébauche de projet d’album solo... Et puis il y a cette intro au saxophone qui, à elle seule, illustre le glamour des années 80. C’est après avoir épuisé une longue liste de musiciens et testé des dizaines de versions que George Michaël a choisit Steve Gregory un saxophoniste de jazz qui a joué avec Queen, les Stones ou Chris Rea. entre autres