Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Jacques Dutronc : Et moi, et moi, et moi

Diffusion du lundi 27 novembre 2017 Durée : 5min

Quand les Chinois n'étaient que 700 millions, le jeune Jacques Dutronc, chanteur rigolard à l’attitude de Play Boy dilettante squattait le sommet de nos Hit Parades avec son loufoque Et moi, Et Moi, Et Moi..

On ne se doutait pas, alors, que cette chanson pince sans rire qui brocarde gentiment les petits travers de nos contemporains de l'époque, allait devenir un tube international.

En Angleterre, par exemple, la version de Mungo Jerry, "Alright, Alright, Alright, culminera à la troisième place du TOP 40 anglais en 1973... "

En Italie "Et Moi et moi et Moi" devient "Il Mondo va Cosi", une version baba cool qui dresse un état des lieux de notre planète pour démontrer que déjà en 1967 notre société court à la catastrophe... Cette chanson "peace and love" est très bien accueillie par toute la jeunesse Italienne lance la carrière d'un certain Franco Battiato.

Plus surprenant encore, le chanteur et chef d'orchestre Egyptien Bob Azam, créateur de l'immortel "Fais moi du Couscous Chéri", s'est fendu d'une version anglaise très proche de l'originale de Dutronc.

Pour l'enregistrement de ce twist endiablé, ce cher Bob s'est entouré des Swedish Jazz master, un groupe de jeunes chevelus et précurseurs du funk polaire au pays des mangeurs de Kripskroll.

On oublie que "Et moi, Et Moi, Et moi" est le premier 45 tours de Jacques Dutronc, ce garçon que rien ne prédisposait à jouer les vedettes sur les écrans de notre bonne vieille ORTF.

C'est en désespoir de cause et complètement déprimé de constater qu'aucun de ses poulains sous contrat n'est capable de chanter la chanson, que le directeur de la maison de disques, demande à son compositeur Dutronc de l'enregistrer dans ce style si personnel et devenu inimitable. C'était en 1966.