Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Georges Brassens
Georges Brassens © Getty

"L’orage" de Brassens traduit dans toutes les langues

Diffusion du jeudi 6 septembre 2018 Durée : 6min

Les fans diront que les chansons de Brassens ne s’écoutent pas, elles se réécoutent.

Ils sont nombreux les enfants du grand Georges à avoir usé sur leur platine l’album « Le Mécréant » paru en 1960 et sur lequel on retrouve « L’orage ». Un joli texte qui raconte comment par un soir de tempête une ravissante voisine est venue se réfugier dans les gros bras de notre poète moustachu.

Comme toutes les grandes chansons de Brassens, « L’orage » sera traduit à peu près dans toutes les langues. Il devient l’Uragano en Italie, « Das Gewitter » en Allemagne et surtout pour les Anglos Saxons « The Thunderstorm ».

Graeme Allwright le baladin des années 60 et compagnon de route de la génération Beatnik enregistre quelques mois après le décès de Brassens cette traduction très fidèle de « L’orage ». 

Quelque soit l’époque, les tendances et la mode, les chanteurs français toutes générations confondues ont un jour rendu hommage à cette chanson incontournable du répertoire de Brassens.

En 2017 Julien Clerc, Christophe Maé et la bande des Enfoirés ont mis à leur sauce cette romance météorologique.

Finalement, pour Brassens les caprices de la météo sont prétextes à de belles rencontres.

C’est grâce à une bourrasque qui emporta son chapeau, que le poète culbuta Mireille dans les fourrés.

Toujours avec la complicité d’Eole qui dispersa ses habits, Brassens conclut avec une jeune demoiselle qui se baignait nue dans l’eau de la claire fontaine.

Sous un coin de parapluie il croisa la route d’un ange et un soir d’orage la femme volage d’un installateur de paratonnerres. C’est quand même plus romantique qu’un site de rencontres non ?