Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

15 septembre 2017, concert des United Kids à l'hôtel de ville de Paris pour célébrer les Jeux olympiques de 2024 à Paris.
15 septembre 2017, concert des United Kids à l'hôtel de ville de Paris pour célébrer les Jeux olympiques de 2024 à Paris. © Getty - David Wolff - Patrick

La Tendresse : innocence et candeur

Diffusion du jeudi 8 novembre 2018 Durée : 5min

Récemment les kids United nouvelle génération enregistraient « La Tendresse ».

De l’insondable répertoire de la chanson française remontent de temps à autres des refrains surannés, des mélodies toutes simples et parfois complètement oubliées. Récemment les kids United nouvelle génération enregistraient « La Tendresse », un texte plein de candeur qu’interprétait il y a presque 60 ans un certain Bourvil.     

Sortie en 1963 la chanson de Bourvil parait bien désuète alors que les juke box déversent un flot ininterrompu de Rock et de tubes Yéyés. Alors quelques mois plus tard, pour séduire les copains, l’étoile montante Marie Laforêt, l’enregistre à sa manière, en lui donnant un petit côté sud américain, très en vogue à l’époque quand fleurissaient dans les rues les premiers ponchos multicolores et les tubes joués à la flûte de pan. 

« La tendresse » a traversé sans trop de dommage et le temps et les modes. Zazie, Maurane, Jennifer, Zaz, on ne compte plus, aujourd’hui, ces artistes, toutes générations confondues, qui l’ont un jour emprunté à Bourvil. Même si chacun, comme le groupe Debout sur le Zinc en 2012, ajoute un peu de son style et de ses origines, la chanson garde encore toute son innocence et sa candeur.

Avec les Kids United nouvelle génération la boucle est bouclée. Pour leur album « Au bout de nos rêves » paru au mois d’août 2018, nos petits messagers de l’UNICEF ont ressorti « La Tendresse ». Cette mémorable ritournelle qu’interprétait au siècle dernier André Bourvil un gentil monsieur drôle, maladroit mais toujours très attachant comme sa chanson d’ailleurs.