Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Les Rolling Stones en concert à Prague en mars 2018.
Les Rolling Stones en concert à Prague en mars 2018. © Getty - Frank Bienewald

Le Harlem Shuffle, à l’épreuve du temps et des modes

Diffusion du vendredi 15 février 2019 Durée : 5min

Avant d’être un titre des Rolling Stones classé dans notre TOP en 1986, le Harlem Shuffle était un pas de danse très en vogue dans ce quartier de New York.

La chorégraphie est assez simple : il suffit de se déhancher en rythme tout en se décalant, d’abord à droite, puis à gauche, en arrière et enfin en  avant et le tour se termine par une claque sur la cuisse. Pour essayer de danser le Harlem Shuffle rien de mieux que la version originale enregistrée par le duo Bob and Earl.

A noter que le grand Barry White est à l’origine des arrangements de ce Harlem Shuffle réalisé en 1963. Très vite Vigon que l’on a pu redécouvrir comme candidat de The Voice puis en trio avec les Soulmen, importe chez nous ce morceau de Rob and Earl. Nous sommes à la fin des années 60 et l’artiste est accompagné par les Lemons un groupe dont le pianiste est un certain Michel Jonasz.

A l’épreuve du temps et des modes, le Harlem Shuffle revient alors que les synthés et les machines rythment le Top 40 anglais. Les Belle Stars un groupe de jeunes filles indomptables vêtues de dentelles, de ruban et de tutus fluos adaptent ce titre sorti 20 ans plus tôt en 1963.

Et enfin en 1986 sort la version des Stones. Enfin, parce que Keith Richards souhaitait reprendre « Harlem Shuffle » depuis des années. Pour chaque projet d’album, il glissait dans ses cassettes démos une version de la chanson, mais Mick n’a jamais donné suite. Jusqu’au jour ou Jagger est arrivé au studio alors que le groupe se chauffait en jouant Harlem Shuffle. Il a pris le micro et en deux prises la chanson était dans la boîte. Lorsqu’il parle de Harlem Shuffle, Keith Richard dit que ce morceau lui a coûté une fortune en cassettes et en bandes démos.