Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Dire Straits
Dire Straits © Getty - Phil Dent

Les "Sultans of Swing" ont bien existé

Je vous invité à découvrir, à écouter différentes "grandes" reprises du titre "Sultans Of Swing" de Dire Straits et cela vaut le coup d'oreille.

En vadrouille dans l’immense discothèque de Pop Story, je suis tombé nez à nez avec une adaptation française totalement improbable.Ce genre de reprise impossible que seuls quelques musiciens barrés ou définitivement inconscients osent enregistrer sans que personne, ni producteur ou ingénieur du son tape du poing sur la table et déclare: "Nan on ne touche pas à ça... et Ça c’est Sultans of Swing de Dire Straits et notre groupe de musiciens suicidaires porte le doux nom de Bistrocks.
Les Bistrocks était un groupe monté par Jacky Chalard, bassiste mythique des années 60 qui écuma la scène française aux côtés, entre autre, de Vince Taylor et au sein des Dynastie Crisis, une formation Pop tendance Psychédélique qui marqua de son empreinte le rock hexagonal du début de la décennie 70.

4 enfants, 2 chiens et un Pub, ainsi se résume, aujourd’hui, la vie de John Illsley bassiste et membre fondateur de Dire Straits il y a 40 ans. Dans son bouge situé dans la campagne au sud de l’Angleterre, à un bras de mer de l’île de Wight, notre retraité du rock, n’hésite pas de temps à autre, à rejoindre sur la micro scène ses potes musicos pour remuer de vieux souvenirs avec ce morceau de légende. Mark Knopler, guitariste et leader de Dire Straits, s’est beaucoup inspiré du quotidien et de ses rencontres pour écrire ses chansons. Les « Sultans of Swing », par exemple ont bien existé. C’est dans un club sinistre de Londres que Knopfler  a vu ce groupe au talent très discutable. Alors que le club fermait, le chanteur, le plus sérieusement du monde s’adressa aux trois derniers "poivreaux" présents dans la salle : « Merci et bonne nuit ... nous sommes les Sultans of Swing». La scène avait quelque chose de pathétique, ces musiciens de niveau très moyen s’étaient baptisés en toute modestie. Mark Knopfler a trouvé ça très drôle et a tiré de cette histoire ce tube planétaire.