Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

'The Wailers' avec Bob Marley, Earl Hinds, Joe Higgs, Peter Tosh, Aston 'Family Man' Barrett and Carlton Barrett en 1972.
'The Wailers' avec Bob Marley, Earl Hinds, Joe Higgs, Peter Tosh, Aston 'Family Man' Barrett and Carlton Barrett en 1972. © Getty - Michael Ochs Archives.

Lève-toi et bats toi, n’abandonne pas le combat

Diffusion du lundi 18 mars 2019 Durée : 5min

Au milieu des années 70 en Jamaïque Bob Marley et Peter Tosh écrivent ce manifeste pour la reconnaissance de leur religion rastafari.

Au milieu des années 70 en Jamaïque Bob Marley et Peter Tosh écrivent ce manifeste pour la reconnaissance de leur religion rastafari. Ce mouvement qualifié de social et religieux, ne représentait que 10% de la population, avant que la chanson « Get Up Stand Up » de Tosh et Marley ne réveille les consciences. Bien que l’on n’ait jamais vu Mick Jagger coiffé de dreadlocks et d’un bonnet multicolore, les Stones ont repris cet hymne rasta sur la scène du Phoenix club de Toronto en 2005.   

Mick Jagger qui a très tôt croisé Bob Marley en Jamaïque et enregistré avec Peter Tosh, n’a jamais caché que « Get Up Stand Up » est sa chanson de reggae préféré. Un titre et des rencontres qui influenceront pas mal les Stones pour la chanson « Cherry oh Baby » leur premier Reggae que l’on retrouve dans « Black and Blue » album paru en 1976. Même si Marley est le premier à faire sortir « Get Up Stand up » du cercle des fans, la version de Peter Tosh n’est pas non plus étrangère à son succès intergalactique.

Quand l’ami Arno en reprenant « Get Up Stand Up » joue les rastafaris sur scène, ça pose un problème. En effet, un rasta porte des dreadlocks, ne mange pas de viande pour que le corps ne deviennent pas un cimetière, ne consomme pas de produit de la vigne et donc d’alcool. Il ne reste plus aux amateurs de bibine comme ce citoyen d’honneur de la ville de Bruxelles qu’à fumer du houblon. 

Pour l’histoire, « Get up Stand up » est la dernière chanson que Bob Marley interprétera sur scène. C’était le 23 septembre 1980 à Pittsburg tout juste 8 mois avant sa mort. Deux jours auparavant Marley fait un malaise alors qu’il court dans central Park le lendemain de son concert au Madison Square Garden. La tumeur au cerveau s’est aggravée, les médecins lui annoncent qu’il ne lui reste qu’un mois à vivre. Il jouera malgré tout ce dernier concert qu’il clôture, comme un adieu avec une version de 6 mn de « Get up Stand up ».