Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

© Radio France

Liane Foly : C'est extra

Diffusion du mardi 24 avril 2018 Durée : 5min

"69 année érotique" chantait Gainsbourg, il ne sera pas le seul, cette année là à faire rougir les hits parades en jouant de la dentelle et du bas de soie. Léo Ferré aussi.

Un soir qu'il rentrait en voiture, le poète anarchiste écoutait le tube des Moody Blues "Night in White Satin. Inspiré par l'ambiance "chaud la braise" de ce slow atomique, il compose "C'est Extra", une chanson aussi lascive et sensuelle que le 69 de maître Gainsbarre. 

La chanson "C'est Extra" et ses sous entendus à haute teneur sexuelle a fait grincer des dents les responsables de la maison de disques qui hésitent à la diffuser.  Mais les révoltes du printemps 68 sont passées par là et Ferré, classé parmi les grands de la chanson française, à l'égal d'un Brel ou Brassens, peut imposer ses choix à n'importe qui. 

Léo Ferré signe avec "C'est Extra" son plus gros succès commercial et se retrouve classé très haut dans les Hits Parades.  A 52 balais bien tassés il est la nouvelle idole des jeunes à qui il vient d'emprunter l'expression "C'est Extra", qui était en 68 le "Cool", le "C'est Clair", le "Ptdr" ou "Lol" d'aujourd'hui. 

Un demi siècle après sa création, la chanson "C'est Extra" garde intact son "sex appeal", et témoigne des mœurs libérés de l'après 68. Quant à Léo Ferré, l'auteur, compositeur, poète pianiste, chef d'orchestre et dresseur de chimpanzé, il reste une légende de la chanson française qui fit, en 69 un détour par les hits parades avec ce slow incendiaire adapté tout récemment par Liane Foly.