Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

© Radio France

Marc Lavoine : Mucho embrasse-moi

Diffusion du vendredi 25 mai 2018 Durée : 5min

Et si nous mettions, avec "Besame Mucho", une petite touche de tendresse dans cet univers de brutes épaisses?

Il faut bien le reconnaître, pour mettre en ébullition les sens et l'épiderme, on a jamais fait mieux que cette chanson écrite au milieu des années 30 par Consuelo Velasquez et que l'acteur et chanteur de charme espagnol Emilio Tuero sera le premier à l'enregistrer en 1941.   Depuis sa création, il est impossible de tenir à jour la liste des reprises et de ses interprètes dans laquelle les Beatles apparaissent en bonne place. 

On raconte que Paul McCartney est un fan de "Besame Mucho" et qu'à ses débuts, il avait convaincu John et la bande de la jouer sur la scène de la Taverne à Hambourg alors que Pete Best était encore batteur du groupe. Mais dans les années 60 c'est Trini Lopez qui fera culminer la chanson au sommet des hits parades. Parmi les versions françaises les plus inattendus, on retrouve, au début des années 80, Christophe qui joue les tombeur, vêtu d'un smoking en porcelaine et d'une paire de pompes en acajou. Dans le répertoire de notre crooner à moustache, "Besame Mucho" devient "Dernier Baiser"

Dans son album paru en 2001, Marc Lavoine rend un hommage des plus torride à cette intemporelle complainte. Fidèle à l'originale, cette version qualifiée d'incendiaire par le public féminin aurait sans doute titillé la libido de la compositrice Consuello Velasquez. Car à peine âgée de 17 ans lorsqu'elle écrit "Besame Mucho" et élevée dans la stricte tradition catholique Consuelo dû attendre le mariage pour enfin connaître l'ivresse d'un premier baiser.