Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

© Radio France

Maxime Le Forestier : Né quelque part

Diffusion du lundi 18 juin 2018 Durée : 5min

Sortie au mois de septembre 87, "Né quelque part" de Maxime Le Forestier est une chanson qui reflète l'esprit frondeur d'une époque. Dans cette deuxième partie des années 80, le climat, en France, se détériore. Le chômage progresse tout comme les scores du Front National.

"Né quelque part" est la réponse à la loi Pasqua sur l'immigration, loi  qui durcit le droit d'entrée et de séjour des étrangers sur le territoire. Cette chanson, qui, pour d'autres raisons est toujours d'actualité sera reprise trois décennies plus tard par le groupe Tryo. 

Contre toute attente, "Né quelque part", chanson qualifiée d'humaniste et antiraciste va se glisser dans notre top national entre les Boys, Boys de Sabrina, la "Classe" de Bezu et le Bioman de Bernard Minet. Le message est clair et marque son époque, au point qu'aujourd'hui "Né quelque part" est cité régulièrement parmi les plus belles chansons françaises et reprise par des artistes parfois assez inattendus comme Juliette Gréco.   

La chanson de Maxime Le Forestier devient universelle et fait le tour du monde. On chante "Né quelque part" dans toutes les langues et sur sur les cinq continents ses interprètes s'appellent Nordine, Luz, Mato, Steeve ou Aura. 

Au delà du message, "Né quelque part" marque le grand retour de Maxime Le Forestier.  Comme beaucoup de programmateurs de radio en 87, le public voit  l'artiste comme le chanteur de la décennie précédente qui traîne avec lui l'image un peu has been du barbu contestataire, gratouilleur de guitare et baba cool. Voilà pourquoi la chanson, bien que sortie au mois de septembre 87 ne fera son entrée dans le Top que 6 mois plus tard pour devenir ce tube incontournable.