Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

© Radio France

Michel Polnareff : Love Me Please Love Me

Diffusion du lundi 11 juin 2018 Durée : 6min

"Aime moi, s'il te plait aime moi", c'est sûr en français la supplique amoureuse de Polnareff sonne un peu plus balourd que "Love me please love me".

Un refrain qui fera du beatnik du sacré cœur, dès 1966, la nouvelle icone de notre Pop Hexagonale. Comme "La poupée qui fait non" engendrera une génération d'apprentis guitaristes, "Love Please love me" mettra au piano une cohorte d'aspirants virtuoses. D'autres fans imiteront la voix de fausset pour chercher les notes haut perchées... "Je suis fou de vous" ouh ouh...  A la manière  du groupe Pow Wow qui grave "Love me please love me" en 1996, 3 décennies après la version originale de Polnareff.

Avec "Love me please love me" mètre étalon du slow incandescent, Polnareff devient au milieu des années 60 le grand gourou de la libération sexuelle. Une coiffure androgyne, une voix qui, sur certains refrains, joue les Castafiore, s'en est trop pour les esprits étroits qui n'hésitent pas à interdire de diffusion sur les ondes avant 22h sa chanson "L'amour avec toi" alors que "love me Please Love me" que Mina la diva italienne a repris, est tout juste toléré.

Mina en Italie, Sandy Shaw en Angleterre, le groupe Shanes en Suède, Bruno Lomas en Espagne, "Love me please Love me" fait le tour du monde.  Avec son style indéfinissable, ses textes truffés de sous entendus sexuels, Michel Polnareff enterre définitivement les Yéyés, souvent cantonnés aux reprises approximatives des tubes Anglo-Saxons. Pour la pop internationale il est considéré comme le compositeur le plus doué de sa génération et le précurseur du folk à la française.