Replay du lundi 11 mai 2020

Prêt pour le grand tourbillon ?

- Mis à jour le

C’est une petite rengaine intemporelle, une douce mélodie légère et délicate qui a traversé le temps sans prendre l’ombre d’une ride. En écoute la chronique musicale de Marc Toesca.

Novembre 1965, magazine Vogue. L'actrice française Jeanne Moreau portant une robe en mousseline.
Novembre 1965, magazine Vogue. L'actrice française Jeanne Moreau portant une robe en mousseline. © Getty - Bert Stern

Jean Rezvani est peintre, auteur, il est aussi un intime de Jeanne Moreau et s’amuse à chroniquer en chansons les histoires et les potins de son petit cercle d’amis. « Le tourbillon de la vie » qu’il compose en 1957, par exemple, se moque très gentiment des amours turbulents de l’actrice et de son premier mari Jean-Louis Richard.

Le succès de la chanson est un peu comme un accident de show business. Alors que le tournage de « Jules et Jim » est interrompu et à court de budget, François Truffaut propose à Jeanne Moreau de tourner une scène, genre soirée au coin du feu, et de chanter accompagnée à la guitare par Jean Rezvani, ce « Tourbillon de la vie. 

Lors de la cérémonie d’ouverture du festival de Cannes 1995, Vanessa Paradis a chanté pour Jeanne Moreau, alors présidente du Jury, son impérissable tourbillon. Avec ce pur moment d’émotion, l’ex Lolita du Top fait découvrir à toute une génération la chanson que le peintre Jean Rezvani  a écrit un jour pour raconter la relation orageuse d’un couple d’amis : Jeanne Moreau et Jean Louis Richard.

Mots clés: