Replay du mercredi 27 décembre 2017

Pop Fêtes : La Bamba

Pop Fêtes vous invite pour une petite leçon de Bamba, un mot dont l'origine, selon certains linguistes distingués viendrait du verbe espagnol Bambalear qui signifie "se balancer". D'ailleurs dans le texte de la chanson ne dit-on pas que pour danser la Bamba, il faut beaucoup de grâce ?

© Radio France

Mais comment ce chant traditionnel Mexicain datant de la fin du XVIIème siècle est-il devenu un des tubes les plus enregistrés de l'histoire de la Pop ? Tout commence en 1958 avec ce 45 tours du jeune rocker latino Ritchie Valens.  Mais avant Ritchie Valens et avant d'envahir les Juke box et les surpats' de nos ancêtres les yéyés, La Bamba était essentiellement interprétée par des formations folkloriques et colorées très respectueuses du texte originel. 

Un texte qui, trois siècles plus tôt se moquait de l'attitude désespérée des autorités du Port de Veracruz, lorsqu'à l'horizon apparut la flotte du pirate Hollandais DE Graff. Torturée, cuisinée, malaxée par toutes sortes d'artistes plus ou moins doués, la Bamba aura connu des versions aux qualités parfois très discutables. 

En 87 La Bamba deviendra, pour la postérité, le titre du film qui retrace la carrière très éphémère de Ritchie Valens. Ce rocker d'origine mexicaine disparu à 17 ans, aux côtés de Buddy Holly, dans le crach de leur avion, ne connaîtra pas le succès de la version qu'il venait d'enregistrer et à laquelle le groupe Los Lobos rend, dans le film, un vibrant hommage.

Mots clés: