Replay du vendredi 29 décembre 2017

Pop Fêtes : La Lambada

En 2011, Jennifer Lopez ressortait un petit bout de lambada de son armoire à tubes.

© Radio France

Ah la Lambada, ce seul nom évoque le souvenir de soirées torrides, quand le touriste cramoisi de soleil jouait à frotti frotta avec sa partenaire de bungalow. Notre bombe latino, donc, relançait avec son collègue le rappeur Pitbull, 20 ans après le succès planétaire de Kaoma, cette danse aussi incendiaire que la chute de rein de Jenny Lo. Mais n'oublions pas que derrière la "Lambada" se cache la plus grosse arnaque de l'industrie musicale.  À l'origine ce succès colossal sponsorisé à l'époque par la première chaîne de télévision il y a "Llorando se Fue" une chanson de Los Kjarkas, un groupe bolivien essentiellement composé  des frères Hermoza. C'est cette mélodie que deux producteurs peu scrupuleux vont emprunter sans autorisation pour en faire la danse de l'été 89. 

Sur nos écrans en fusion, de ravissantes demoiselles la peau cuivrée et gainée dans leur mini jupette aux couleurs d'une boisson à la pulpe d'orange, ondulent au rythme de cette danse, mélange de salsa de meringue et de calypso.

Adoptée par le touriste en goguette sur le dancefloor des les clubs de vacances, et des camping "La lambada" devient en quelques semaine le N°1 planétaire où elle se vend à plus de 15 millions d'exemplaires. Quant à leurs compositeurs, les frères Hermoza, ils devront attendre encore un peu avant de toucher leur part de droit d'auteurs.

Mots clés: