Les séries France Bleu

Pop Story

Du lundi au vendredi à 15h50

Yusuf Islam, alias Cat Stevens.
Yusuf Islam, alias Cat Stevens. © Getty

Qui est Lady d’Arbanville ?

Diffusion du jeudi 11 octobre 2018 Durée : 5min

Dans notre série des reprises improbables, Pop Story ressort aujourd’hui de son grenier à 45 tours « Lady D’Arbanville » de Cat Stevens.

Diffusée en boucle sur toutes les radios du monde au tout début de la décennie 70 cette chanson d’amour romantico-tristounette connaît désormais quelques adaptations parfois réussies ou parfois complètement à côté de la plaque. Chez nous par exemple c’est Dalida qui se glisse dans le hit parade de l’année 70 avec cette version française mixée dans le couscoussier. Cette adaptation française est signée Richard Anthony qui, a aussi enregistré l’histoire de cette femme délaissée et aux yeux si tristes. Sauf que, pour Monsieur Anthony la Lady D’Arbanville de Cat Stevens s’est transformée en Senora la Duena, bref  c’est le grand bazar au pays du Hit parade.

Chez nos voisins, l’adaptation de ce tube planétaire a été confiée à la petite fiancée de l’Italie, la douce et innocente Gigliola Cinquetti. La gagnante du Grand Prix de l’Eurovision 1964 offre à ses fans cette petite friandise devenue un véritable collector. Mais qui est donc cette Lady d’Arbanville que l’on fredonne depuis près de 50 ans ?  

Patti D’Arbanville, actrice et mannequin, était la petite amie de Cat Stevens. Elle était aussi très proche de Mick Jagger, D’Andy Warhol au point de devenir l’égérie de l’époque.  Cette relation semble avoir pas mal tourmenté le pauvre Cat Stevens qui a écrit pour sa belle  ses chansons les plus dépressives. C’est en déplacement à New York que Patti entend pour la première fois à la radio cette déclaration d’amour. Émue aux larmes, elle prend son téléphone et annonce au chanteur, resté à Londres, qu’entre eux, tout est fini.