Replay du mercredi 24 octobre 2018

Séduire puis partir

En 2012 lorsque la chanteuse Lorie, ex idole des classes maternelles et cours de récré décide de partir à la conquête d’un club de fans plus mûr et velu, elle reprend quelques unes des plus belles chansons françaises.

Christophe à "La 3eme Nuit De La Déprime" en 2015.
Christophe à "La 3eme Nuit De La Déprime" en 2015. © Getty - Foc Kan/WireImage

Lorie avec sa version particulièrement mutine et sensuelle de « Petite Fille du Soleil » de Christophe a émoustillé un public  qui depuis bien longtemps n’avait plus l’âge de l’école communale.  Si Christophe doit beaucoup à son parolier de l’époque Jean Michel Jarre, c’est à Didier Barbelivien, un autre faiseur de tube, qu’il confie la mélodie de « Petite fille du soleil ». Une chanson que l’auteur aux 2000 textes reprendra dans son album « Atelier d’Artiste » paru en 2009, sans doute en souvenir d’une époque où lui et Christophe bringuaient toutes les nuits pour rentrer je cite Barbelivien « _au petit matin bourrés comme des cantine_s » fin de citation.  

Comme toutes les chansons romentico- sentimentales de Christophe, « _Petite Fille du Solei_l » fait le tour du monde. En bon fils d’immigrés italiens, il fait honneur à ses racines en enregistrant lui même « La fine di un amore » et part de l’autre côté des alpes pour séduire un peu plus nos charmantes voisines.

Sortie en 1975, cette « Petite Fille du soleil » a fait les belles heures des dancings et des baloches au moment tant attendu où le DJ tamisait les lumières et envoyait sa petite série de slows. Toute une époque. Avec sa réputation de Play Boy dilettante aux allures de crooner, c’est encore une fois avec une histoire de rupture que Christophe séduit les Hits Parades. A la différence près que dix ans après s’être fait planté sur le sable par Aline, c’est lui qui abandonne au petit matin, une jeune fille innocente. 

Mots clés: